vendredi

Le blues du braqueur de banque



Né au Danemark en 1948, Flemming Jensen, grand amoureux du Groenland et fervent défenseur des Groenlandais, a mijoté pendant 25 ans imaga, son grand roman inuit (Gaïa, 2000).
Connu pour ses one-man-shows et ses sketches radio ou télé, il use de ses talents d'humoriste dans le "Blues du braqueur de banque".

Ce roman est génial et la façon d'écrire de son auteur me déconcerte.
"" Un texte décalé et burlesque sur fond de satire politique""
C'est le moins qu'on puisse dire. Tout en voulant ce blog apolitique,  je me fais le porte-parole ici de Flemming en reproduisant un passage du chapitre 4 qui n'est aucunement le reflet de mes propres convictions mais une façon de voir les choses que tout un chacun peut aisément partager.

Je cite :

Les politiciens sont des amateurs.

Et ça ne pose absolument aucun problème. C'est même le principe de la démocratie : nous devons tous avoir notre mot à dire, puisque nous sommes tous à égalité - tout simplement.

L'idée vient de la Grèce antique, elle est née d'un profond idéalisme et d'une désespérante ignorance de la nature humaine.

Nous avons nous-mêmes décidé que les choses devaient être comme elles sont. Mais le résultat est dont que les pays démocratiques à travers le monde sont menés par une bande d'amateurs à moitié dingues. On peut devenir ministre de l'Environnement uniquement parce qu'on possède un tracteur ! Il en va des ministres comme des couches jetables : il faut en changer souvent.

Et pour la même raison.



A bon entendeur salut ....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Articles au hasard

Blogger
UniversFrancais: Le moteur de recherche pour la France