samedi

Garniture du Sapin de Noël en Alsace (XVIIIe-XIXe siècle)

-IV-



En alsace, la référence chrétienne tend à s'estomper. Les pommes disparaissent et sont remplacées par des friandises rondes comme, par exemple, les noix fourrées. Les "oublies" deviennent des "bredele", des gaufres, des pains d'épices, des noix décorées et argentées, des confiseries et sucreries en tous genres. Les formes de ces douceurs sont de plus en plus variées.


On y retrouve également les "springerle", ces petits fours d'ancienne tradition alsacienne qui se faisaient principalement pour Noël.

Leurs particularités étaient d'être décorés en relief à l'aide d'une empreinte obtenue en pressant un moule sur la pâte molle (pain d'anis) avant cuisson.

Ces moules étaient généralement en bois et représentaient des motifs de la vie quotidienne.



La garniture du sapin s'adresse désormais au monde enfantin. Vers la fin du siècle, les enfants sont invités à secouer l'arbre de Noël sitôt passée la fête de l'Epiphanie pour le plus grand bonheur de leur gourmandise juvénile.

à suivre ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Articles au hasard

Blogger
UniversFrancais: Le moteur de recherche pour la France