dimanche

En Alsace : Le sapin de Noël au XIXe siècle

-V-



Les pains d'épices et les bredele reçoivent un "habillage" de sucre glace, souvent décorés de petits granulés colorés. On se met à imprimer des images qu'on colle sur des sujets en sucre ou en chocolat. Il s'agit de chromolithographies présentant le plus souvent des angelots ou des étoiles.

Le pied du sapin s'entoure parfois d'une petite palissade rappelant celle qui ferme un jardinet devant une maison paysanne traditionnelle. L'espace ainsi délimité se réfère symboliquement à celui du paradis perdu par la faute d'Adam et Eve. D'où le nom de "Paradisgärtlein" attribué en Allemagne.

Le saviez-vous ?
Un texte de 1453 rapporte que le pain d'épices était sur les tables des moines cisterciens de Marienthal à l'occasion des fêtes de Noël.

Les images de pains d'épices les plus anciennes remontent au milieu du XIXe siècle. Ces images populaires étaient divisées en catégories : lithographiées et coloriées à la main ou au pochoir ou chromolithographiées. Cette dernière technique se développe au cours du XIXe siècle. il s'agit d'un procédé d'impression en couleurs basé sur la quadrichromie. Cette technique est à l'origine de l'impression offset.

à suivre .....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Articles au hasard

Blogger
UniversFrancais: Le moteur de recherche pour la France