mardi

Noël : Les rites du rameau vert

Arbre de Noël gigantesque traditionnellement
dressé tous les ans sur la Place Kléber à Strasbourg

"" Au spectacle d'un sapin de Noël brillant de toutes ses lumières, personne ne songe plus aujourd'hui à en évoquer l'aspect symbolique. Vert de l'arbre, symbole de la vie qui recommence, clinquant des dorures, symbole de la lumière qui permet ce recommencement.

Cependant, bien avant le sapin, existaient des rites où intervenaient des rameaux verts. Déjà, les Romains marquaient le passage à l'année nouvelle en ornant leur domaine de branches de laurier. Nous retrouvons cet usage dans tout le domaine germanique où son caractère symbolique a été vigoureusement combattu par l'Eglise. Dès le XIIIe siècle, on trouve en Alsace, dans les droits coutumiers, des indications sur la coupe de branches vertes dans les forêts la veille de Noël. Au début du XVIe siècle, Sébastien Brant dans sa "Nef des Fous" et Geiler de Kaysersberg dans ses sermons, fustigent des branches de sapin vert comme appartenant au paganisme.


C'est aussi dans le domaine germanique qu'on trouve le rite magique pratiqué le 28 décembre, typique d'une civilisation agraire, de se frapper les uns les autres avec un rameau vert en se souhaitant bonne santé pour l'année nouvelle. ""

Nous sommes à moins d'un mois de la veillée de Noël. J'ai plaisir à reprendre en main  le magnifique livre "Noël, l'Avent et après ... (Catherine Baillaud, Georges Foessel, Roland Oberlé, Tomi Ungerer - Editions Roland Hirlé Strasbourg).


1 commentaire:

  1. Bonjour Francine

    Cela fait un moment que je n'était pas venu sur le blog et je vois qu'il y a toujours de bons articles, sur plusieurs sujets, selon ton humeur.

    A bientôt

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

Articles au hasard

Blogger
UniversFrancais: Le moteur de recherche pour la France