samedi

La coqueluche - maladie sournoise, indétectable et destructrice ...


Nous sommes aujourd'hui le 2 avril 2011 et  j'en suis à la troisième semaine de "ma coqueluche".
Je veux ce témoignage afin que les lecteurs de l'article confrontés à cette maladie,  puissent trouver un quelconque réconfort et y voir un peu plus clair. la coqueluche : cliquez ici

Le plus important et surtout en début de maladie (toux suspicieuse et sèche sans fièvre)  est de bien s'observer afin de parer aux diagnostics hâtifs et "confortables"  des médecins que vous pourrez consulter. Insistez en signalant les crises étouffantes et notez les étapes de l'évolution de la maladie. Les crises de toux coqueluche ne surviennent que dans la deuxième phase de la maladie.

12 mars 2011 :
Pour ma part,  hélas je n'étais pas du tout informée, ne sachant surtout pas que cette maladie pouvait encore faire des ravages surtout chez les adultes. J'ai commencé par la gorge irritée (symptômes de rhinite) , une légère indisposition qui s'est transformée après 3/4 jours en une toux sèche banale mais pénible, je me suis automédicamentée. Classique :  Inhalations de thym, tisanes d'origan, ... sirops, spray nasal tout ce que j'ai pu glaner autour de moi de conseils "avisés" (méfiance).
Huit jours après, cette toux persistante et aggravée  a conduit à des quintes de toux sous forme de crises surtout nocturnes.


23 mars 2011 :
La première crise est survenue à 3 heurs du matin et m'a laissée complètement anéantie, épuisée. J'ai perdu le souffle j'ai désespérément cherché de l'air et j'ai repris soudainement et bruyamment la respiration, en produisant une sorte de sifflement rauque que je sais maintenant, s'appelle "Le chant du coq", d'où le nom coqueluche.  Le chant du coq chez un petit garçon    (cliquez ici)

Il n'était plus question d'automédication. Mon généraliste qui m'a pris en urgence, dans son diagnostic a hésité entre une bronchite et une allergie.
Il est vrai que lors de cette consultation il n'y avait pas de signes cliniques anormaux, pas de bruit au niveau de la poitrine, pas de crépitements, pas de fièvre  ... et je n'ai pas non plus pu lui décrire correctement mes quintes de toux asphyxiantes ; ceci n'aide pas au diagnostic. Plus est , entre les crises de toux mon aspect est plutôt normal ! Il s'avère d'ailleurs que le dépistage de la coqueluche est très difficile et le mot coqueluche durant la consultation qui  a duré 10 minutes n'a jamais été évoqué. Traitement : ventoline, antibiotique, singulair. J'ai suivi le traitement antibiotique sans aucune amélioration.

28 mars 2011 :
Une crise nocturne plus puissante et plus spectaculaire m'a conduite aux urgences. J'étais paniquée. Deux jeunes internes, après moult examens, ont diagnostiqué des "crises d'angoisse." Je ne déplore aucunement leur manque d'expérience mais ce dont j'ai souffert c'est l'air condescendant qu'ils ont eu en m'annonçant ce diagnostic. Ils m'ont également suggéré d'aérer la chambre, d'aller consulter en ORL, mais en me prévenant gentiment qu'au CHU les délais d'attente sont des plus décourageants.

En rentrant chez moi j'ai pris contact avec un médecin homéopathe qui m'a reçu en urgence. Il m'a écouté durant plus d'une heure. Il a pris des notes et c'est la première fois que le mot "coqueluche" a été prononcé, mais sous toute réserve, m'a-t-il semblé. Je n'ai hélas encore une fois pas pu lui décrire correctement les crises de toux nocturnes se terminant par "le chant du coq", ne connaissant pas encore ce terme dont j'ai mesuré l'ampleur  par la suite, durant mes nuits sans sommeil, en parcourant des sites sur internet parlant de la coqueluche.
Traitement homéopathique, prise de sang et prélèvement nasal en laboratoire.

Depuis le 28 mars les crises toux quinteuses étouffantes se sont petit à petit atténuées et cette nuit, pour la première fois depuis 3 semaines,  j'ai pu dormir sans me réveiller,  ( toujours le haut du corps surélevé par des coussins glissés sous le matelas ).

Voici l'extrait d'un article publié par un médecin de famille anglais qui a soigneusement étudié chaque cas de coqueluche déclaré durant 25 années (plus de 700) et qui a ainsi accumulé une solide connaissance de la maladie dans ses manifestations individuelles.

""Le dépistage de la coqueluche est très difficile. Un échantillon nasal positif est admirable quand ça arrive, mais dans la plupart des cas la bactérie disparaît avant qu'on puisse soupçonner la coqueluche. Les tests sérologiques sont réalisés différemments suivant les pays, et certains tests donnent trop de faux positifs et faux négatifs. Dans certains pays (par exemple au Royaume-Uni depuis 2002), les laboratoires du NHS peuvent doser les IgG à la toxine de Bordetella pertussis sur un seul échantillon au moins trois semaines après le début de la maladie et fournir un résultat valable pour le diagnostic. Il suffit de leur envoyer un échantillon de sérum en demandant 'anticorps pertussis'.
Généralement, tout est dans l'historique des symptômes et dans le diagnostic clinique. Si vous arrivez à obtenir un prélèvement nasal au moment des premiers symptômes, il se peut que vous ayez la main heureuse, et une fois qu'un cas est confirmé, vous serez bien plus confiant quand à votre diagnostic clinique. Des prélèvements nasaux ou sanguins peuvent être testés conformément aux recommandations de votre laboratoire. Un test négatif ne peut toutefois pas exclure la coqueluche. L'élément clé, c'est le son de la quinte de toux, dont vous pouvez trouver des enregistrements sur ce site. ""
 Et voici un autre passage dudit article :
"" La problème avec la coqueluche, c'est l'extrême difficulté du diagnostic. Il est quasiment certain que la plupart des cas ne sont pas diagnostiqués. Et si certains patients aboutissent au diagnostic par eux-même avec l'aide d'un site comme celui-ci, le diagnostic est ensuite souvent rejeté par leur médecin. Les raisons de cette difficulté sont simples. Il y a quatre difficultés ou idées fausses :
1. Peu de médecins connaissent bien le caractère unique du bruit d'une quinte de toux de coqueluche parce qu'ils n'ont jamais entendu une telle toux ni eu l'occasion de l'entendre.
2. Les médecins pensent que la coqueluche est une affection sévère et grave avec des quintes de toux fréquentes, et qu'ils ne pourraient pas ne pas la diagnostiquer si leur patient en souffrait. En réalité, le plus souvent, un patient atteint de coqueluche se sent parfaitement bien et semble complètement normal, et il peut s'écouler plusieurs heures entre les crises. En conséquence, vous avez peu de chances d'entendre tousser un patient souffrant de la coqueluche pendant le temps que dure la consultation. Et nous sommes tous habitués à ce que les patients exagèrent la sévérité de leurs symptômes, si bien que la description d'une crise de toux par un patient souffrant de la coqueluche peut nous apparaître comme une description un peu romancée d'une toux ordinaire
3. Les médecins pensent qu'il s'agit d'une maladie peu fréquente ; c'est faux. La coqueluche est bien plus répandue qu'on ne le croit. Parce qu'elle est mal diagnostiquée, peu de cas sont notifiés officiellement, ce qui renforce l'idée de la rareté. Des études par différentes sources confirment qu'elle est peut-être 50 fois plus répandue que ce qui est généralement admis.
4. Les médecins pensent qu'elle a été éliminée par la vaccination ; c'est faux. L'efficacité de la vaccination s'estompe après quelques années. Les adolescents et les adultes redeviennent sensibles. Les adultes peuvent alors l'attraper et la passer à leurs enfants (c'est un souci récent).
Comment la diagnostiquer ?
Premièrement, il vous faut un niveau élevé de suspicion....... ""

 Le témoignage entier de ce médecin dans lequel vous pourrez trouver un échantillon enregistré du "cri du coq" se trouve  en cliquant ici


Rapport du Conseil supérieur d'hygiène publique de France - section maladies transmissibles relatif à la conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de coqueluche en cliquant ici

Le retour de la coqueluche en cliquant ici

J'aurai les résultats du laboratoire la semaine prochaine. D'ici là la maladie aura progressé jusqu'à être, avec un peu de chance, en voie de guérison ! Je l'aurai probablement subie sans autres soins que des granulés homéopathiques. Tant mieux !


Mais ... à suivre : faudra-t-il un rappel de vaccin ? quelles sont les remèdes préventifs ? autant de questions que je continue à me poser jusqu'à la prochaine consultation.
Je donnerai une suite à cet article ....  en attendant je vais me reposer ...

Suite 1 (message ici clic)
Suite 2 (message ici clic)
Suite 3 (message ici clic)
00000000000000000000000000
31 juillet 2011: 
j'ai contracté la coqueluche début mars. Cinq mois ont donc passé durant lesquels j'ai "traîné" cette maladie. Sur certains sites j'ai lu que la moyenne est de six mois et que des petites rechutes peuvent survenir par la suite lors de refroidissements bénins.Je ne puis que confirmer ce diagnostic. Ceci ne m'a pas empêché de vivre depuis le mois de mars mais plus d'une fois j'ai dû freiner mes ardeurs, ce qui m'a fortement handicapée, étant du genre plutôt active et entreprenante.
Les travaux de jardin déclenchaient des mini crises, des longs trajets sur les autoroutes également. Et la peinture acrylique me rendait aphone....  Tout ceci, heureusement,  dans des proportions supportables. Une grande fatigue me submergeait, surtout au réveil, conséquence (peut-être ?) de la présence de la bactérie.
Depuis quelques jours, je sens cependant une très nette amélioration et je pense que la coqueluche est vraiment en train de régresser.
Je n'ai depuis le début de la maladie plus consulté (vue les diagnostics très fantaisistes des différents praticiens) et me suis contentée de bien manger, dormir et j'ai pris quelques vitamines.
Je dis à mes lecteurs "courage" .... ça passe mais ça prend du temps ...


000000000000000000000000000

Novembre 2011 :
 Il me semble que je suis guérie !  Sauf une petite rechute (un refroidissement lors des vendanges en septembre ); les symptômes étaient ceux de la coqueluches cependant sans arrêts respiratoires)
A l'heure actuelle, je respire très bien et je ne tousse plus. Par précaution,  le pneumologue que j'ai fini par consulter,  m'a fait faire quelques examens : radio des poumons et  scanner du thorax. Histoire de clôturer cette maladie qui tout compte fait paraît insignifiante,  mais , très tenace,  s'accroche un bon bout de temps.
Janvier 2012

Je suis suivie  par le Dr Schmitz, pneumologue à Colmar, 
Au vu des radios (anciennes et récentes), détection de taches suspectes sur mes poumons. Jai passé un scanner et en date de ce jour (10 janvier 2012) une endoscopie bronchique. J'attends les résultats. Je ne suis pas inquiète, d'ailleurs, je me sens très bien ! Je revis ....

P.S. : J'ai suivi une émission sur la 5 ("C'est-à-dire" - Calvi ) le sujet étant  la recrudescence de ces maladies qui avaient disparu. Les vaccins vont probablement redevenir obligatoires pour les enfants ? à suivre ...



00000000000000000000000000


96 commentaires:

  1. Tu as déjà entendu parler d'un vol de coqueluche? Comme je vois que ta maladie persiste, il parait qu'il peut se guérir si on effectue un vol.

    RépondreSupprimer
  2. Je viens d'avoir le résultat de ma sérologie et j'ai la coqueluche.Le pire sont les apnées, elles sont vraiment très angoissantes , surtout la nuit.
    Je te remercie pour ton article car même si ta guérison a pris plusieurs mois, ça y est, tu vas mieux ! Je vais donc m'armer de patience et peut-être faire un séjour en haute montagne.
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour votre témoignage. Cela me "rassure" (enfin façon de parler), la fameuse bactérie a pris place chez moi depuis mi-juin, je pensais qu'au bout de 3 mois j'irai mieux, j'avais même repris le travail...au bout de 3 semaines de reprise à nouveau les fortes quintes, l'aphonie et la fatigue, mon dieu mais quelle fatigue....
    Je retrouve beaucoup de vos symptômes dont celui de devoir ne pas m'activer de trop au risque de tousser.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Flo
    Je suis complètement guérie de la coqueluche ' il est vrai qu'on en "bave" ! Mais paradoxalement plein de petits bobos pulmonaires (genre toux inexpliquées ...) ont en même temps disparu.
    Bon courage à vous
    Francine

    RépondreSupprimer
  5. agnès le 9 octobre 2012
    Sincèrement un GRAND merci pour votre témoignage Francine Herzog qui me permet de traverser la "maladie des 100 jours et/ou coqueluche" avec plus de sérénité, cela fait 3 mois aussi,

    RépondreSupprimer
  6. J'ai l'impression que tu racontes mon histoire..
    merci pour ce témoignage qui devrait etre dans les magasines dans les salles d'attente des docteurs...
    Je ne suis qu'au 1er mois de la coqueluche .. les nuits sont dures alors merci de me redonner du courage
    Il parait que monter a plus de 2000m d'altitude fait passer les crises ..je vais essayer
    cordialement
    aude

    RépondreSupprimer
  7. Mon medecin refuse de faire le test pour depister la coqueluche. Idem pour ma fille.Je trouve cela plutot curieux. Cela ne vient pas de MON medecin puisque je connais d'autres personnes dans le meme (leur medecin ne veut pas faire le test)
    Savez vous pourquoi?

    RépondreSupprimer
  8. je relis exactement mon histoire , mêmes symptomes depuis fin aout 2012.
    je suis allée 3 fois chez mon généraliste, j'ai pris 3 traitement antibiotique différents + de la cortisone sans résultat.Ma meilleure amie travaillant aux urgences dans un hopital m'a dit qu'il y'a des cas de coqueluches en ce moment.J'ai commencer à faire des recherches sur le net, les descriptifs me correspondaient.Depuis ma famille à la même chose; même traitement.J'ai posé la question au médecin à propos de la coqueluche, il m'a rigolé au nez ;et m'a répondu pour savoir si c'est la coqueluche il faut faire une prise de sang 40€ non remboursé et quil était trop tard.en attendant toujours des quintes de toux aboutissant a des vomissements surtout apres un effort ou un fou rire .courage a tous

    RépondreSupprimer
  9. Énormément de gens viennent lire mon article sur le blog. Je pense qu'il y a de + en + de cas de coqueluches. Depuis la coqueluche je n'ai plus du tout confiance dans le corps médical. J'ai dû me battre seule. Heureusement qu'on en guérit quand même pratiquement sans traitement. Essayez l'altitude.
    Bon courage
    Fancine

    RépondreSupprimer
  10. j'ai attrapée "la coqueluche" au mois d'avril 2012,trois fois aux urgences en 3 semaines,pas de vrai diagnostic, des suspicion de coqueluche, mais rien de probant, mon médecin ne reconnaissait pas la toux typique de cette maladie, pourtant toux, spasmes du larynx, vomissements avec du sang... aujourd'hui cela fait plus de 7 mois, je tousse toujours avec des quintes et des envies de vomir, un spasme du larynx (étouffement) une à deux fois par mois, grande fatigue. J'ai vue une pneumologue, qui ne sait pas pourquoi je tousse toujours après autant de temps. La coqueluche a enfin été confirmée, mais le labo, n'avait jamais envoyé les résultats à l'hopital, ni a mon médecin, c'est la pneumologue qui a due le réclamer au labo de lui faxé. Je n'ai reçue pratiquement aucun traitements, à part un antibiotique au début qui tue la bactérie pour protéger les autres... mais à part un sirop il n'y a pas de traitements. C'est bizzare, je l'ai attrapée quand j'avais 6 ans en 1965, et il n'y a pas eu de progrès pour au moins soulager les malades atteint de cette maladie qui est très éprouvante physiquement. Et qui est mortelle pour les tout-petits. Il n'y a que le vaccin, mais la coqueluche n'est plus dans les vaccins pour les adultes, qui se font vacciner contre la Polio et autres maladies.

    RépondreSupprimer
  11. Je ne peux que comprendre ce que vous éprouvez. Chez moi (tel que je le décris dans l'article
    sur le blog) ça a duré plus de 10 mois.£Je n'ai bien s^pur à l'heure actuelle plus aucune séquelle.`Bizarrement question système
    respiratoire je vais même mieux qu'avant.
    Enormément de monde vient lire l'article et je pense que cette maladie est en recrudescence. Ce que je ne m'explique pas c'est
    l'impuissance du corps médical.
    Bon courage à vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis juillet 2013 j'ai comme une bronche qui me pique et qui semble bouchée alors que 2 radios sont normales Je crache beaucoup en faisant du sport et je tousse le soir et le matin mais pas dans la journée J'ai bien eu la coqueluche mais je commence a m'inquiéter Les médecins sembles ne pas avoir de solution

      Supprimer
  12. Remerciements nocturnes d'une coquelucheuse

    RépondreSupprimer
  13. bonjour,

    ma fille de 6 ans a la coqueluche depuis 3 mois et demis elle tousse moins qu'au debut et plus de vomissiement mais elle tousse toujours en moyenne 10 toux par jours je trouve sa enorme apres tout ce temps et si elle court ou rigole sa lui declanche automatiquement une toux je me demande si elle va arreter de tousser un jour en lisant votre article sa me donne de l'espoir.
    le medecin ne voulais pas lui faire faire la prise de sang sous pretexte qu'elle avait été vacciné j'ai été obliger d'aller voir un ORL qui a bien voulut lui faier faire du coup elle a trainer sa coqueluche 3 mois avant qu'ont sache pourquoi elle toussais qu'elle angoisse de ne pas savoir pourquoi sa fille est aussi mal..... doit t'on attendre ou faut t'il s'inquieter si elle tousse encore? je n'ai plus confiance en la medecine alors je prefere demander a des personnes qui l'ont vecu et qui savant de quoi je parle.
    merci a vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      Je viens je vous lire et je me permet de venir vers vous car mon fils de 5 ans et demi tousse depuis 2 mois, depuis 15 jours il a une quinte par jour qui survient a n'importe quel moment, la toux commence par être sèche puis grasse avec mucus et dure entre 1h et 2h et s'arrête spontanément...j'ai fais plusieurs médecin, ils me rient au nez quand je leur évoque la coqueluche...pour moi il serait en phase 3 car en phase 2 il avait des quintes très violentes avec vomissements par moment...Pouvez-vous me dire si votre fille toussait sec ou gras? Merci d'avance
      Aurélie

      Supprimer
  14. J'ai toussé longtemps fin 2011. Finalement, début 2012 la coqueluche a été diagnostiquée après analyse en laboratoire. Traitement : érythromycine. Disparition rapide de la toux et a priori fin de la maladie. Puis depuis août 2012 reprise des mêmes symptômes : quintes de toux sèches, surtout en plein milieu de la nuit, ponctuées par des périodes très calmes, normales.
    Mon médecin, consulté alors à plusieurs reprises (!), diagnostique une sinusite chronique effectivement confirmée par un scanner des sinus : un sinus est bien bouché. Un scanné thoracique également effectué ne fait absolument rien apparaitre de suspect.
    Je lui parle de rechute de coqueluche. Il ne veut rien entendre en me disant que cette maladie est auto-immune et que donc l'ayant eu en début d'année il est impossible de l'avoir à nouveau...
    Nous voilà donc début 2013 dans 2 jours et j'en suis de nouveau à la case départ. J'ai le même type de toux que la coqueluche, les traitements pour la sinusite et dégagement des bronches, etc. ne donne rien de probant, sauf un traitement à base de corticoïdes de 4 jours qui a tout stoppé pendant 3 semaines. Je mettais cru guéri. Pas du tout.
    J'ai envie de me payer moi-même une nouvelle analyse pour lever ce doute qui maintenant me tenaille...
    Ma simple question est finalement : un adulte de 65 ans peut il oui ou non avoir une rechute de coqueluche comme celle décrite ici ?
    Merci pour votre aide.
    P.S. Voyageant souvent et longtemps en avion je peux affirmer que cela n'a aucune incidence, malheureusement et j'ajouterai bien évidemment (faut pas rêver), sur la guérison de cette maladie.

    RépondreSupprimer
  15. Bonjouŕ
    J'ai parlé à mon médecin de mon article et des nombreux témoignages. Il m'a semblé indéterminé et accusait une certainenimpuissance. Serions-nous confrontés à une nouvelle maladie ? Une autre forme de coqueluche ? Pour ma part, je suis totalement guérie et on peut dire que je suis plus solide qu'avant. Je vous souhaite bien du courage !

    RépondreSupprimer
  16. Je renouvelle ma question : est-ce que quelqu'un peut me dire si pour un adulte la rechute existe sachant que pour les médecins il semble que cela soit à exclure la maladie étant réputée auto-immune ?
    Autre question : est-ce que le fait savoir la coqueluche conduit à avoir le nez bouché ?

    Merci pour une réponse censée et correctement argumentée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ma part, sans pour autant être totalement qualifiée de le faire mais selon ma propre expérience vécue, toute forme de refroidissement durant un temps indéterminé peut prendre la forme d'une coqueluche. Il me semble en parler dans les différents articles. Prenez le temps de visiter les liens dudit article. J'avais également le nez bouché en permanence.

      Supprimer
  17. ...le fait d'avoir la coqueluche...

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour, Je tousse depuis bientôt 2 mois. J'ai consulté 3 fois... Physiomer. Nasonex Rhinocor, inhalation, etc.. Le Medecin pense maintenant à un reflux oesophagien ( je prend donc du Pariet) je fatigue beaucoup car cette toux sèche est pénible. Aviez vous des écoulements du nez en arrière gorge? Merci de votre aide. Frankie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Lisez bien mon article et allez vers les différents liens. Vous trouverez plein de réponses. Je n'ai pris que des granulés homéopathiques. J'ai laissé la maladie évoluer ... La coqueluche (la plupart du temps non détectée) prend du temps à guérir ...
      Bon courage
      Francine

      Supprimer
  19. bonjour,

    quant est -il des tâches suspects sur vos poumons?

    merci d'avance pour votre réponse.
    Bonne continuation.

    "Une fille inquiète pour sa maman"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Lors de radios j'ai effectivement des taches sur les poumons. Mais cela n'a strictement rien
      à voir avec la coqueluche que j'ai contractée il y a deux ans.
      Le spécialiste pense que ça provient d'une maladie mal soignée lorsque j'étais petite.
      Mais rien d'inquiétant. Je refais régulièrement une radio et les taches`n'évoluent pas.
      Bon courage et bon rétablissement à votre maman.
      `Francine

      Supprimer
    2. Bonjour,

      je vous remercie beaucoup.

      Supprimer
  20. Bonjour à vous chère madame, puis-je me permettre de vous demander où sont les enregistrements des quintes de toux ! car j'ai un sérieux doute ! Bien à vous !

    RépondreSupprimer
  21. bonjour Francine, à toutes et à tous,
    Merci de vos témoignages et je me permets d'apporter le mien.
    Début fevrier 2013 je m'automédicamente une angyne, puis une toux est apparue il y a 3 semaines je vais chez mon médecin, vois son remplacement (vacances scolaires obligent) il ne me diagnostique rien de spécial et me donne un anti-inflammatoire a base de cortisone plus du sirop, au bout d'une semaine je tousse toujours autant voire plus, retour chez mon "vrai" médecin, il détecte un point bronchiteux a gauche de mes poumons, j'arrive a peine a lui montrer le fond ma gorge car elle est très sensible, il me prescrit un antibiotique (augmentin) plus des pastilles a sucer.Mais rien n'y fait je tousse toujours!!
    Retour aujourd'hui vendredi chez mon médecin, j'arrive a faire un grand "aaaahhhh" et il voit le fond de ma gorge en me disant qu'elle est parfaitement rose!
    Il en conclu a la coqueluche en me disant qu'il y a une recrudescence de cette maladie (j'habite Nantes). Cela m'inquiète!! que vient faire cette vieille maladie dans mon corps de "presque" jeune homme (54 ans) ??
    Le médecin me dit que pour la coqueluche ou tousse environ pendant 6 semaines, je me dis que je viens d'en passer 3 déja, je verrais donc bien après le traitement: antibiotique Azithromycine, corticoide Oslif Breezhaler et ventoline.
    Je dois dire qu'il m'arrive d'avoir des quintes de toux a me faire vomir et que les toux arrivent surtout au changement d'air, lorsque je parle vite (ça m'arrive), pas forcément lors d'efforts (je suis carreleur) mais plutot lors de projections de poussières sur mon chantier.
    Je dors très bien et n'ai pas de toux encore moins de quinte de toux pendant mon sommeil que je ne vais pas tarder à entamer.... à bientôt j'essayerais de vous tenir au courant sur l'évolution de la maladie en faisant plus cours :-)

    RépondreSupprimer
  22. Oups j'ai oublié de signer ..... moi c'est Pierre-Jean

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour Pierre-Jean,
    Merci pour votre témoignage.
    La coqueluche c'est long et pénible. J'en suis guérie et ce qui est bizarre : c'est le premier hiver, depuis des années, que je passe sans rhume, sans refroidissement ... Bizarre non ?
    Je me demande si cette salop..... de coqueluche ne traîne pas dans notre organisme sous une forme ou une autre avant d'éclore pour une quelconque raison. Les médecins n'aiment pas ce genre de raisonnement ...
    `Bon courage à vous
    `Francine

    RépondreSupprimer
  24. Bonsoir,

    Mon fils de 21 mois tousse depuis plus de 4 semaines. Les symptômes et l'évolution sont clairement les mêmes.
    J'ai consulté médecins et pédiatres, ils pensent à des allergies ou une rhino-pharyngite qui traîne.
    Il a eu la mononucléose fin janvier, ils pensent donc que la faiblesse de son immunité explique que ces symptômes traînent tant.
    Le dernier rappel du vaccin date de moins d'un an on peut donc exclure la sérologie... Je me dis qu'on est parti pour la gloire car je suis intiment convaincue que c'est la coqueluche mais je vois bien qu'il m'est impossible de le faire diagnostiquer par qui que ce soit....

    Ces derniers jours, ses quintes sont moins asphyxiantes et moins fréquentes mais restent assez violentes. Je pense qu'il doit être dans la 3ème phase de la maladie ...

    Pensez-vous qu'il peut en guérir seul à son âge? La maladie peut-elle s'aggraver à ce stade ?

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour Madame,
    Je ne comprends toujours pas pourquoi les médecins ont tant de mal à accepter que ce soit la coqueluche. On ne peut en effet que la détecter en début
    `de maladie lorsqu'il n'y a pas encore ces toux asphyxiantes. Ont-ils seulement, durant leur carrière, été témoins de cette horrible chose ?
    En tous les cas, je suis persuadée, votre bébé guérira tout seul et sera immunisé pour longtemps. Il faut être patiente. C'est ce que j'ai fait. Je n'ai au moins
    pas eu à supporter les effets secondaires (souvent désastreux) d'un médicament prescrit mal à propos.
    Bien du courage à vous !
    `Très cordialement`
    Francine

    RépondreSupprimer
  26. Soutien d'une coquelucheuse, depuis 8 mois déjà, à chaque coup de froid rebelote, toux et vomissements toute la nuit. C'est extrêmement épuisant, je n'ai reçu aucun traitement car mon médecin a souhaité attendre avant de faire la prise de sang... Résultat, il était trop tard pour commencer quoi que ce soit.
    Je ne sais pas d'où vient cette sorte d'inaction des médecins face à cela, mon médecin est très compétent, mais il semblerait qu'ils manquent d'informations...
    Bon courage à tous, en espérant que ça finisse assez rapidement !

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour,

    Ma fille de 6 ans tousse depuis bientôt 6 semaines. Au début, on a mis çà sur le compte des allergies, d'une rhinite. Puis au bout de presque 3 semaines de toux, le médecin m'a suggéré la coqueluche : antibio spécifique pendant 8 jours. La semaine dernière, la toux commençait à se calmer, mais elle a attrapé une rhino en plus : résultat quintes de toux multipliées par 10 et de nouveau antibio ... L'école ne veut plus la prendre ...
    Il y a un cas confirmé dans l'école et plusieurs autres suspects sur des enfants tous vaccinés ....

    Une maman épuisée

    RépondreSupprimer
  28. je ne sais pas ou tu vis mais j'ai mes enfants qui ont également la coqueluche, un depuis 6semaines, 1 depuis 3 semaines et 2 depuis 10jours! je n'en pouvais plus alors j'ai pris mon courage a 2 mains et je les ai amener les 4 au sommet du mont fort en téléphérique. 3300m d'altitude!!! on y est resté 1h et on est redescendu! ils ont pas mal toussé en montant mais depuis(ca fait 24h), c'est beaucoup plus calme, la toux ne les fais plus vomir et cesse beaucoup plus rapidement! a voir si ca dure mais pour le moment, je ne regrette pas la balade!

    RépondreSupprimer
  29. Salut tout le monde,

    Je confirme que la Coqueluche sévit en Normandie actuellement. Et qu'elle se propage très vite car très très contagieuse. Bon courage à tous, moi j'en peux plus. Les pires crises étant au coucher et en voiture...

    RépondreSupprimer
  30. Bonjour et merci pour ce blog.

    Juste pour confirmer qu'effectivement les medecins ne pensent pas à la coqueluche. Mes enfants (4ans et demi) ont consulté 5 fois à cause de la toux. Traitements antibitique à force d'insister.

    Puis ma belle mère qui a fait expérience de coqueluche, m'a mis sur la piste. La réponse du médecin: "mais ils sont vaccinés". Test nasal négatif. On ne m'a toujours pas cru.

    En creusant, en fait le vaccin agit sur une des bactéries responsables de la coqueluche, alors qu'il y en a en au moins une autre (bref, qui s'est posé la question d'utilité du vaccin?). D'après les explications du medecin, même si on élimine la bacterie, la toxine qu'elle a produit reste (dans le cerveau?) et provoque une rechute lors de moments de faiblesse.

    Mes enfants ont eu une nette amélioration avec inhalation à cortisone, qu'on leur a donné au bout de deux mois de souffrances, surtout noctures et d'apnées (et je ne parle pas de mes nuits blanches sur cette période). Mon mari, moi-même et mes beaux-parents, nous avons tous été atteints.

    Cela a commencé avant Noel pour les enfants, fin janvier pour nous. Mes enfants prennent toujours la cortisone (ce qui me fait peur d'ailleurs), la toux revient quant on arrete. Le pire qu'apparemment la coqueluche a reveillé l'asthme chez mon fils (alors que cela faisait 2 ans qu'il n'en avait plus).

    Bonne chance à tous

    Isabelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un témoignage de plus...J'ai la coqueluche depuis mars 2013 et suis pourtant à jour de ma vaccination.J'ai tant toussé que je me suis cassée deux côtes. Les quintes s'espacent mais restent parfois violentes avec des vomissements.

      Après des antibiotiques, de la cortisone, des sirops divers et variés de la ventoline, du nazonex etc...mon organisme a dit stop.

      Extrêment fatiguée physiquement comme moralement lire vos témoignages à tous m'a fait du bien.

      Je crois que je vais conseiller à mon médecin de venir lire ces témoignages et je remercie Francine d'avoir permis que nous nous lisions.

      Cordialement.

      Supprimer
  31. Bonjour,

    Suite à une "sérologie" la suspicion (par mon médecin) de la coqueluche a été confirmée. 1ère semaine "pharyngite" (antibiotiques) 2ème semaine "bronchiolite" 3ème semaine "coqueluche" (antiobiotique 'Riulid'.

    C'est mon médecin -homéopathe- qui a soulevé cette éventualité dès la 2ème semaine (la Sérologie coûte 36 Euro, non remboursée par la sécu). Pour moi, le pire c'était (surtout dès le 12ème jour) la sensation de brûlures dans les poumons à 3H30 du matin + à la recherche d'air mais j'ai du mal à inspirer : mal aux poumons, sensation de poumons "sous vide", surtout au réveil tel un poids qui pèse sur la poitrine. Sensation d'étranglement au niveau du larynx, comme quand on est angoissé, mais sans pour autant l'être (épuisée oui, mais je suis zen).
    EPUISANTE cette affection. Des hauts et des bas au niveau de la forme : certains matins je me réveille en forme, puis d'un coup je peux être épuisée; surtout si je fais une petite marche (20 min.), alors c'est comme si j'avais fait un footing d'une heure. 3ème semaine d'arrêt de travail :(

    Depuis aujourd'hui (21ème jour) je ne tousse presque plus. J'aimerais reprendre le travail, mais je donne des cours de gym (hic) or, dès que je fais un effort ça ne va plus et ça provoque la toux... et rechute au niveau de la sensation de brûlures dans les poumons.

    J'ai lu que le corps aurait besoin de beaucoup de VIT C afin d'affronter les toxines causées par le bacille. Je prends de la VIT C "lypospherique" soit disant mieux assimilable par le corps... (quand on ne sait plus à quel saint se vouer). 30 sachets pour 34 Euro.

    Ce serait bien que ces témoignages soient lus par le corps médical, j'ai de la chance avec mon médecin, mais d'autres peuvent être ignorants en la matière, tandis que la recrudescence dure déjà depuis 20 ans en France... Quand-même, j'aimerais bien trouver qqch qui soulagerait les brûlures... (radio des poumons = RAS au fait).

    Bon courage à tous,

    Charlotte, la coqueluche des Hautes-Pyrénées :)

    RépondreSupprimer
  32. Encore la coqueluche du 65 : au fait, une nuit ayant trop mal aux poumons, j'ai appelé le médecin conseil en faisant le "15" : il m'a conseillé de prendre 1g de paracétamol et de me faire une tisane avec du miel, puis de le rappeler 45 min. après > conseil suivi + inhalations aux huiles essentielles et cela m'avait apaisée sur le moment. Voilà, si ça peut servir à d'autres d'entre vous. A part les anti-douleurs pour apaiser, personne ne propose rien d'autre, PATIENCE que ça passe.

    RépondreSupprimer
  33. Bonsoir, encore une coquelucheuse, mais du 31 cette fois-ci. Comme tout le monde lorsque j'ai commencé à tousser mon médecin m'a prescrit de la cortisone pour une laryngite.
    Une semaine après toujours irritée et entrain de tousser, étant enseignante et ayant une élève chez qui on suspectait la coqueluche, je retourne chez mon médecin, qui m'affirme haut et fort : "Mais non ce n'est pas la coqueluche", sirop, anti-inflammatoire ... et je tousse toujours.
    Une semaine après, la coqueluche est avérée chez mon élève qui revient tout de même régulièrement en classe. Mon médecin refuse encore d'y croire et finit par me prescrire un test nasal pour éviter que je squate sa salle d'attente. Au passage encore une semaine sous cortisone que je n'ai pas continué jusqu'au bout car je commençais à vomir.
    Bilan depuis que le résultat du test a montré que la maladie était bien avérée, c'est-à-dire depuis 3 semaines, je suis arrêtée. 2 semaines d'antibiotiques et des vomissements à répétition.
    J'ai fini par arrêter tout les médicaments en même temps que l'antibiotique, pour diminuer les diarrhées en plus des vomissements et lorsque j'ai demandé un inhalateur à mon médecin elle m'a prescrit un sirop (top pour la diarrhée !) Re-squat de la salle d'attente en toussant, j'ai fini par obtenir mon inhalateur et du budésonide à 50€ la semaine.
    Comme inhalation il y a plusieurs possibilités plus naturelles mais parfois moins efficaces : Thym, romarin, ail à inhaler puis à boire une fois filtré avec beaucoup de miel (sur un site ils conseillaient le thé noir également), c'est pas si mauvais que ça ! Personnellement les premières inhalations me déclenchaient une quinte suivie de crachats mais après avoir évacué ses quelques sécrétions je ne toussais plus pendant à peu près une demi-journée.
    Pour les huiles essentielles : eucalyptus (bien sur !), pin, lavande, menthe ...
    Et pour les cataplasmes (chez moi c'est la seule chose qui évite que je tousse et vomisse au lever) : vinaigre de cidre avec des huiles essentielles (il existe des spray tout près à mettre sur un mouchoir et à inhaler sans risque de brulure ou autre réaction).
    Tellement fatiguée de vomir tout ce que j'avalais (même le vogalène) j'ai tout testé, cela fait au moins 7 à 8 semaines que j'ai commencé à tousser, cela s'atténue petit à petit, je n'ai presque plus de quintes la nuit quand il fait chaud et beaucoup moins le jour, mais je suis encore fatiguée et épuisée après le moindre effort, mon rythme cardiaque est très élevé pour pallier le manque d'oxygène lié à une respiration courte.
    Je me suis surnommée la coque-lâcheuse auprès de mes collègues pour avoir abandonné mes élèves de troisième un mois avant le brevet, heureusement d'autres ont pris le relais pour leur faire les révisions à ma place. Chaque vendredi je retourne chez mon médecin en espérant pouvoir reprendre, mais je suis encore trop fatiguée et maintenant elle me prend au sérieux surtout que je ne suis que très rarement malade.
    Bonne nuit à tous et patience et repos aux malades. N'abusez pas des médicaments inutiles.

    RépondreSupprimer
  34. Bonjour, Je suis sidérée par le nombre de messages que j'ai reçus.
    Nous sommes certainement tous confrontés à une nouvelle forme de "coqueluche" amplifiée`par le phénomène allergie.
    Moi-même à l'heure actuelle j'ai depuis quelques temps des petits relents "coqueluché-ins", non alarmistes mais gênants.
    Bon courage à vous et bon rétablissement.
    Francine

    RépondreSupprimer
  35. Bonjour,
    Je suis moi-même enseignante et ai contracté la maladie il y a plus d'un mois, fin mai. Au début, tout comme vous, toux sèche, ganglions, le médecin a cru a une laryngite granuleuse et m'a prescrit des médicacments en conséquence. Mais vu l'inefficacité du traitement, je suis retournée aux urgences et là, pour la première fois, le médecin de garde a prononcé le nom de cette maladie sans affirmer vraiment qu'il pouvait en être question me concernant. Mais cela n'ets pas tombé dans l'oreille d'une sourde. Depuis, j'ai demandé une prise de sang à mon médecin généraliste qui n'a pas voulu me recevoir et m'a juste dit au téléphone qu'il espérait que je ne l'avais pas contaminé !!! Les résultats sont tombés et ont confirmé mes suspicions. Le chef d'établissement de mon collège m'a affirmé qu'une élève était effectivement porteuse du virus...je pense que cela vient de là (j'ai 20 classes, avec un peu de "chance", j'ai eu cette élève en cours). Aucun jour d'arrêt, je suis épuisée par les quintes asphyxiantes (surtout la nuit). J'ai la hantise d'aller me coucher. Encore quelques jours à "tenir" avant les vacances scolaires...j'ai rappelé mon médecin à qui le labo a envoyé le double de mes résultats et étant tombé sur son répondeur, je lui ai demandé de me contacter dès que possible...j'attends toujours son coup de fil. Je file donc dès demain à la pharmacie pour aller chercher un traitement homéopathique. J'évite de "parler" trop à mes élèves et ai envisagé d'autres façons de faire cours. Pas facile d'enseigner dans ces cas-là. Surtout lorsqu'on est obligé de sollisciter non stop sa voix. Je vais à présent faire un travail sur l'aspect "émotionnel" de la maladie, car je reste persuadée que c'est bel et bien un choc émotionnel que je viens de subir il y a quelques semaines qui a été le facteur déclanchant...il y a quelque chose que je n'arrive pas à avaler et qui m'étouffe. Le corps ne fait que réagir naturellement de façon physique à son propre ressenti. Pensez-donc à cette piste, ce n'est pas anodin ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Merci pour votre passage sur mon blog en espérant vous avoir redonné un peu de courage.
      Je me pose bien sûr la question : pourquoi les médecins et spécialistes n'arrivent-ils ""plus"" à diagnostiquer la coqueluche ? Mystère ...
      J'aurais bien aimé avoir une crise dans leur cabinet lors des consultations. Malheureusement ces crises étaient réservées en majorité à mes nuits dans la solitude.
      Je dormais pendant des semaines assise dans mon lit soutenue par des oreillers de peur d'étouffer dans le sommeil. Une autre astuce trouvée sur le net :
      "Lors d'une crise d'étouffement au lieu de chercher désespérément à aspirer de l'air essayez d'expirer de l'air le plus longtemps possible". On reprend le souffle plus vite.
      Pour ce qui est de l'aspect somatique de la maladie c'est fort possible qu'une vive émotion en soit le déclencheur, le virus étant probablement en attente dans un coin avant de se manifester lors d'une faiblesse de l'organisme. A creuser !!!
      Nous sommes peut-être aussi confrontés à une nouvelle forme de coqueluche suite aux pollutions et autres intervenants "modernes".
      Bien du courage à vous !!

      Francine



      http://www.villegiatures.com/annonces/location_vacances_V1496800_colmar.php

      http://paisibleretraite.blogspot.fr/

      Supprimer
  36. Un témoignage de plus!
    C'est à l'été 2012 vers Nice que j'ai attrapé la coqueluche. Quintes de toux génantes mais non étouffantes, sueurs extrèmes à tout moment que j'attribuais par erreur à la chaleur du lieu. Un premier médecin ne l'a pas diagnostiqué. Puis j'ai moi-même commencé à m'orienter vers cette idée (vive internet quand même!) Un médecin de la région parisienne m'a fait faire des examens qui ont confirmé. Malgré le traitement je n'en suis jamais complétement sorti. Trachée artère toujours irritée et très sensible à certains alccols fort ou boissons à bulle. Et de nouveau depuis le 30 juin, je vois les mêmes symtomes revenir. Suées diurnes ou nocturnes, quintes de toux.

    RépondreSupprimer
  37. Bonjour tout le monde ;)
    Je me nomme Renaud, je viens d'avoir 35 ans, il est 3h4b:environ et comme pour la plupart d'entre vous mes nuits sont rythmées par la coqueluche.
    J'ai trouvé une parade, je dors deux heures par nuit, je m'étouffe une bonne fois et le reste de la journee ca va mieux lool c'est horrible, j'en peux plus je veux dormir et allongé surtout........
    Je suis dans mon canapé depuis 3 semaines, mes quintes sont supportables mais se terminent le plus souvent par un grand moment de solitude d'oxygène :/
    Jai 3 enfants à la maison, un petit de 2 ans et des jumelles de 9 ans, c'est une de mes filles qui a été dépistée aux urgences, car moi quand j'ai évoqué le mot coqueluche on m'a rit au nez....
    En gros j'ai rien, une toux c'est pas tres grave.
    Mon épouse a eu un rappel il y a 7 ans, le petit vacciné également, par contre pour les filles, apparemment elles étaient limite.
    Bref c'est quand même une bonne galère, les filles ont l'air de pas trop mal s'en remettre, mais moi ça fait environ 3 semaines et vu ce que j'ai lu
    Ca ne me rassure pas du tout, ma question c'est:
    Les crises d'étouffement, quand commencent elles à diminuer???
    Je suis un angoissé de nature et franchement le faiit de ne pas réussir à respirer quand je l'ai décidé me frustre un peu.
    Deuxieme question:
    La montagne a t elle vraiment des vertus?
    J'ai les Vosges à 2 heures si ca vaut le coup jy fonce!!!!
    Merci pour toutes ces infos, jme sens moins seul, avec ma saleté de maladie.
    Pour nous une fois débarrassé de Miss C, ce sera vaccin pour tout le monde et je pars en croisade, j'en parle à tout le monde, trop de gens ni pense pas, je remercie d' ailleurs mon collègue de travail qui m'a mis la puce à l'oreille.
    A bientot

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour Renaud,
    Saleté de maladie vous le dites.Et aucune aide du côté du corps médical : ceci est incompréhensible.
    Personnellement mes crises d'étouffement se sont peu à peu estompées (au bout d'un mois) une petite rechute sur une autoroute
    `lors d'un retour de cure (trois mois après !!! ) ; les éventuels refroidissements suivants peuvent également prendre l'aspect coquelucheux mais sans gravité.
    Dans une de mes réponses j'ai donné une astuce qui m'a bien servi. Lorsque vous étouffez au lieu de
    chercher (désespérément) de l'air, essayez plutôt de rejeter l'air de vos poumons en expirant. Difficile mais ça aide drôlement !
    Bon courage à vous et votre famille.
    Bien cordialement
    francine
    `PS.S pour ce qui est de la montagne je suis montée plusieurs fois dans les hautes Vosges. La rémission durait 2 jours sans pour autant guérir mais ça m'a permis de reprendre un peu de souffle. Les pilotes de l'air pourraient éventuellement vous aider en vous emmenant dans leurs avions mais ça requiert une certaine technique ! Je n'ai pas essayé ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Francine, j'ai essayé votre méthode, ça fonctionne mais il faut rester calme ;)
      La toux personnellement je m'en moque la douleur pareil mais la sensation d'étouffer c'est horrible.
      Jespere que cette phase va vite passer, je sais faut pas rêver.
      Le problème c'est que mon épouse est assez fatiguée, elle a 4 gosses à la maison comme elle dit, plus son travail
      Faut que je me requinque, suis pret à tout essayer, cest entrain de me gâcher les vacances.
      Le point culminant des Vosges est à 2h30 de chez moi, ca fait un ptit bout de route mais si ca peut nous soulager meme 2 jours c'est toujours bon a prendre.
      Pour le vol, je cherche mais bizarrement c'est assez compliqué de trouver sur Metz, pourtant nous avons quelques aérodromes dans le coin.
      En tout cas je suis bien content d'être tombé sur votre blog, ça fait du bien, même si ca ne guérit pas, de partager son expérience.

      Cordialement

      Supprimer
  39. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  40. bonsoir, je m appelles eric j ais 44 ans je vis en ardeche et suis arrive hier matin en corse chez mes parent en montagne 900m pour le moment reprise d étouffement qui avait cesser depuis 2 jours suite a mon séjour au urgence bien cause d une grosse de ces satane crises je tient ca depuis maintenant 7 semaines tous les bilans du monde sans aucun résultat anormal la coqueluche n a jamais été évoque.

    mon astuce mon reprendre l air est Evidemment déjà site celle de ne pas inspire mais expirer pour mon cas le fait de "roter" pas facile a faire mais très efficace et d essayer de chercher l air par le nez plutôt que la bouche l air passe apparemment mieux par le nez, voila sur je vais passer encore une nuit de m---e et flippante assis réveil toute les demi heure pour ne pas m endormir par peur.

    très content d être tomber sur ce blog qui rassure malgré qu ont pas de réelle solution.

    bon courage a tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sors de chez le Pneumologue, après une nuit difficile, bin le fait d'avoir eu une discussion avec lui m'a fait le plus grand bien, il m'a pas mal rassuré sur les crises d'étouffement, j' appréhende un peu moins meme si ce n'est pas agréable.
      Demain rdv chez une homéopathe, apparemment ca calmerait un peu la toux.

      Supprimer
  41. toujours pareil pour moi aussi nuit difficile encore réveillé comme toutes les nuits parait que ça pourrait êtres aussi allergique qui faut faire des test si quelqu' un est passait par ces test s'il peut nous informe, merci.

    courage et bon rétablissement à tous.

    RépondreSupprimer
  42. toujours debout gorge seche et quinte quelqu un aurait il une astuce pour atténuer les picotements et le feu dans la gorge sinon est ce qu on vous prescrit quelque chose pour liquéfier les secrétions qui s emmagasine, merci.

    bien a tous.

    RépondreSupprimer
  43. Petit retour de mon expérience, bon l'homéopathie ça ne me fait rien, l'avion ça ne m'a rien fait non plus si ce n'est m'enlever un poids de 200 euros sur mon compte^^
    Je prends mon mal en patience.

    ;) Renaud

    RépondreSupprimer
  44. Bonjour à tous, j'ai trouvé ce blog vraiment intéressant et cela permet de se dire que l'on est pas tout(e) seul(e) !!!
    Pour ma part même symptome que vous Francine, je suis aller voir mon médecin le 25 juillet qui m'a traiter pour une pharingythe(ou un truc dans le genre) : symptomes de départ : ganglions, toux franchement compliqués à gérer. il m'a donné un antibio en me disant que après les 3 prises cela irait beaucoup mieux.
    je dois spécifié qu'avant j'avais pris du sirop, des partilles, ... pour tenter de me soigner mais rien.
    Retour à la prise des antibio : après 3 jours : rien

    Je suis retournée le voir et surprise il était en vacances donc une remplaçante. Très sympa la remplaçante et elle me dit que cela pourrait être la coqueluche. j'avoue un peu surprise mais bon pourquoi pas donc batterie de test :
    - prise de sang : leucocyte au dessus de la norme mais CRP en dessous
    - Prélèvment nasal : je n'ai pas encore la réponse, il faut quelques jours
    - Radio du jour : on ne voit rien - le medecin du cabinet m'a indiqué que l'on voyait rarement un problème de coqueluche au niveau de la radio.

    Tant que je n'ai pas les résultats, elle ne veut pas me traiter mais pour elle le taux de leucocyte + CRP peuvent permettre de déduire que cela provient de là (ou de ça plutôt).

    Comme vous tous je suis exténuée et j'ai une peur chronique d'aller me coucher.

    Pour ma part, mes toux me font systématiquement vomir la nuit et j'avoue en avoir marre de passer pour un tuberculeux.

    pour ma part hormis le couchage assis ou presque. je suis allée en pharmacie pour trouver de la pate à sucer afin de calmer la gorge un peu car on a vraiment l'impression qu'elle est en feu : or qd le medecin regarde tout va bien RAS.

    Voilà à peur près !!!

    je vous souhaite à tous une bonne journée

    Daisy

    RépondreSupprimer
  45. bjr
    j ai la coqueluche depuis 2mois.
    il y a seulement 1semaine , j ai trouvé un remède miracle sur internet.
    qui ne stop pas la coqueluche mais qui arrête ces quintes de toux insuportable.
    200 g d oignons haché et 200 g de sucre de canne dans un bol, bien mélangé et laissez masserer pendant 12 h minimum.
    filtrer les oignons pour récupérer le sirop.
    en prendre 1 cc toutes les heures.
    conserver pas plus de trois jours au frigo et renouvellez si besoin.
    c est un remède de gitans qui m à fait bcp de bien en moins d une journée.
    il fallait que je trouve qlq chose pour calmer cette toux car en conséquence j ai eu 2 déchirures musculaire et un nerf intercostal coincé toujours d actualité.
    :-(
    j espère que mon remède va aider d autres personne.
    bizzz

    RépondreSupprimer
  46. bonjour,
    j'aimerai bien savoir si les personnes ayant contracté la coqueluche étaient à jour de leur vaccins ou si la maladie peu sévir malgré le vaccin.
    merci de vos réponses.
    Nathalie

    RépondreSupprimer
  47. Bonsoir à tous,
    Je remercie aussi Francine pour son blog, et à tous ceux qui viennent y témoigner. Ca fait du bien de voir qu'on est pas seule à vivre cette galère.
    Personnellement j'ai la coqueluche (même si aucun médecin pour le moment ne me l'a encore confirmé officiellement, mon ORL rentre de vacances la semaine prochaine, je vais lui demander une prise de sang) depuis début juin. On va dire que pendant le 1er mois ça a été très dur, nuits assises, réveils tous les 3/4h avec quintes de toux, asphixie, vomi.
    Très stressant, angoissant cette sensation d'étouffer, que l'air ne passe plus. Sensation difficile à décrire. J'avais l'impression que ma trachée avait rétrécie, j'avais du mal à manger, à avaler.
    Pour ma part dès que la quinte de toux arrivait, une fois que j'avais vomi, j'allais vite me mettre à une fenêtre pour avoir le plus d'air possible et j'essayais de respirer par le nez, l'air passait un peu mieux que par la bouche.
    J'ai recommencé à dormir la nuit fin juillet (1 seul réveil nocturne).
    Puis début août quelques nuits tranquilles, sans réveils.
    Et là je viens de rentrer de vacances, je me réveille de nouveau en toussant 2-3 fois dans la nuit mais les sensations d'asphixie c'est finie, j'ai juste besoin de m'asseoir si non je m'étrangle.
    Par contre, il y a des symptômes qui ne sont toujours pas passés, difficultés à manger ou boire du froid, de l'alcool fort.
    Ne pas rigoler trop fort, ne pas faire d'efforts si non je suis bonne pour une autre quinte.
    Je ne peux plus crier (tant mieux pour les enfants) ou chanter :( si non ça me fait un piquant dans la gorge et je repars pour quinte de toux.
    Je sens encore une gêne dans la trachée, comme des miettes, des piquants.
    Pendant les quintes, je bave beaucoup (excusez moi, c'est pas très sympa comme détail).
    Est-ce que les personnes qui en sont à un stade plus avancé de la maladie ont eu aussi tous ces symptômes ? Si oui combien de temps ça dure ?
    En lisant vos message je me dit qu'il va falloir que je sois patiente.
    Pour répondre à Nathalie, personnellement je n'étais pas à jour de mes vaccins.
    Voilà, merci d'avoir pris le temps de me lire et merci pour ceux qui pourront préciser leurs symptômes.
    Bon courage pour cette nuit qui arrive.
    Sandrine

    RépondreSupprimer
  48. Mon Dieu que de témoignages. Et dire que le corps médical n'en a probablement pas conscience. Mais que faire ? Ils s'en fichent royalement. Excusez mon scepticisme mais vis témoignages prouvent bien tous cette incompétence latente. Heureusement que cette satanée coqueluche guérit toute seule. Je peux vous l'assurer je vais trés bien ! Courage donc à vous tous et ... Patience

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      Contrairement à beaucoup d entres vous, mon médecin m a fait faire un prélèvement nasal assez rapidement.
      La coqueluche a été diagnostiquée le 8 février et le 21 avril j ai toujours des quintes de toux dont je ne comprends pas la cause
      Je croyais que la coqueluche était causée par une bactérie que les antibiotiques tuaient
      Je suis rassurée même si ca parait égoïste de voir que je ne suis pas seule

      Catherine

      Supprimer
  49. Bonjour Sandrine, j'en suis à peu près au même point de la maladie que vous, je viens de me rendre compte que j'avais chopé une mycose dans la bouche à cause des antibio :/ génial j'avais pas assez de médocs à prendre....

    Sinon comme vous je bave^^ rien d'alarmant, ça pique dans la gorge, j'évite de rire également, c'est assez facile pour moi rien ne me fait rire ;)

    C'est une longue maladie, mais on s'y habitue assez vite finalement, elle me manquera......heu nan pas en fait, ce qui est frustrant ce nest pas le fait que la medecine ne puisse rien pour nous mais c'est plutôt leur manière de minimiser cette maladie, après 1 mois c'est:
    " oui bon vous toussez mais la coqueluche n'est plus là, hein !!!"

    Je ne sais pas si elle est ou n'est plus là mais j'ai mal quand même lool.

    Enfib bref ça va passer courage ;)
    @+Renaud

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Renaud,

      Alors où en es-tu de ta coqueluche ? Et tes filles ? J'espère que tu tousses moins depuis la semaine dernière.

      Moi j'ai décidé de faire une prise de sang (j'ai rdv demain chez medecin pour demander une ordonnance, on verra la réaction...), histoire de mettre une bonne fois pour toute un nom sur cette maladie qui me tient depuis plus de 2 mois maintenant, j'en ai marre que les gens soient sceptique autour de moi quand je dis que j'ai la coqueluche, et qu'on minimise le truc.

      Après ma petite rechute après mon retour d'Italie, je dors de nouveau mieux mais tousse encore la journée selon les situations.

      J'ai aussi un doute quant à avoir contaminé mes enfants...
      Est-ce que quelqu'un sait de façon sûre pendant combien de temps on est contagieux ? (on m'a dit tout le temps où l'on tousse, donc ça peut durer un moment....)

      Ben tu sais par rapport à ce que tu disais qu'on s'y habitue à cette maladie, finalement sans rigoler, je crois que ça me fera bizarre de ne plus l'avoir...
      Et pour ce qui est de ne plus rigoler, je vais devenir une vieille aigrie à 36 ans si ça continue, j'en suis déjà plus très loin...

      Si non autre question à Francine concernant le fait que vous étiez fatiguée, était-ce dû aux nuits difficiles ou à la maladie elle même selon vous ? Parce que même maintenant que je ne tousse plus la nuit, je suis toujours fatiguée.

      Je vous souhaite une bonne soirée.
      Ca m'a fait du bien d'avoir partagé mes malheurs de coquelucheuse avec vous (merci Renaud et Francine pour vos réponses).
      Sandrine


      Supprimer
  50. Bonjour Sandrine,
    Pou répondre à votre question de fatigue : bien sûr le manque de sommeil prédisposeâ une grande fatigue. J'ai cependant encore longtemps traîné une espèce de lassitude que j'attribuerai à la maladie elle-même.
    Je viens de discuter avec un jeune médecin (histoire de le sensibiliser ) hélas même réaction. J'avais l'impression de parler "chinois" . Durant "ma coqueluche" j'aurais bien aimé être confrontée â une quinte de toux avec étouffement lors d'une des rares consultations ; hélas je n'y. avais droit pratiquement que les nuits. Je vous souhaite encore à tous du courage et de la patience.
    Francine

    RépondreSupprimer
  51. Bonsoir mesdames ;)
    Je tousse toujours ça fait environ deux mois maintenant, ma fille elle va mieux, moi j'ai la malchance d'être un homme, je suis faible lol
    Nan mais c'est vrai quoi ma fille a eu une mini coqueluche et s'en remet très bien.
    Jai repris le travail cette semaine et l'environnement dans lequel j'évolue n'est pas des plus sain donc reprise de la toux qui fait mal,
    bizarrement les gens sont gentils avec moi, tres curieux également, heu..... laissez moi tranquilles quand je parle ça me fait tousser !!! :)

    Pour ce qui est de la fatigue, maintenant que je dors j'ai la patate, pourvu que ca dure.

    Petite question Sandrine vous vous situez dans quel coin de la France, parce que moi je suis dans l'est et Francine également d'après ce que j'ai compris.

    A++ Renaud

    RépondreSupprimer
  52. Bonjour à tous

    J'ai commencé à tousser en mai et je tousse toujours! Certes moins. Mais je suis HS, épuisé et tourné vers la peur de tousser. Je ne tousse plus la nuit au prix d'un Efferalgan codéiné et d'un xanax.
    Ca a débuté en mai par une fatigue de plus en plus lourde et une toux tenace résistant à toux. L'Efferalgan codéiné est ce qui m'a permis très partiellement de moins tousser. La PCR était positive et montrait de l'ARN de bordetella donc la coqueluche.
    Maintenant j'ai une hernie hiatal et inguinale à force de tousser.....Donc d'autres traitements!
    Le plus dure et cette fatigue tenace. J'ai marché trois kilomètres et je suis à plat. Au boulot je traine les pieds.
    Mon dieu que c'est long et pénible.
    Je dois aller à san diégo fin octobre et je pense tout annuler....
    Merci pour vos témoignages.

    A+++ Ahmed

    RépondreSupprimer
  53. Bonjour à tous, Je viens de "réclamer" une prise de sang auprès de mon généraliste... J'ai déjà déclaré la coqueluche il y a 3 ans et il ne veut pas croire qu'on peut "refaire" la maladie, il me dit que l'on est immunisé !!! Il avait fallu 2 mois à ce moment-là avant de me prescrire une prise de sang et me dire que "oui, c'est la coqueluche". J'ai vraiment galéré pendant 8 mois cette première fois et je n'ai pas du tout envie de revivre ça. J'ai changé de médecin, mais malheureusement encore aujourd'hui je ne serai pas mieux pris en charge... Il me dit que les cas de coqueluche chez l'adulte sont très rares et surtout pas 2 fois. Je suis consternée... A qui pourrait-on signaler ces mauvaises pratiques ???
    Merci de vos réponses

    RépondreSupprimer
  54. Bonsoir tout le monde,

    J'ai reçu mon résultat de prise de sang ce soir, conclusion : "coqueluche aigue" - Quelle surprise !!!

    Pour moi toujours même état, fatigue, toux de nuit ou de jours, gratouille dans la gorge. Toujours pas possible de crier ou de trop rigoler. Mais bon, y'a quand même un mieux. J'en suis quand même à presque 3 mois, je sais pas si faut fêter ça....

    J'habite aussi dans l'est pour te répondre Renaud, vers Lyon, et vous ?

    Pour ma part, j'ai contaminé ma nièce et certains de mes enfants, mais comme votre fille Renaud, ils ont des symptômes moins forts que pour nous les adultes (à cause de leur vaccination plus récente ??), d'après le médecin de ma nièce (qui a fait la prise de sang), les enfants vaccinés attraperaient une forme de coqueluche mais c'est pas exactement comme pour les adultes.

    En tout cas quand je lis que l'on peut l'attrapper 2 fois de suite, ça me fait super peur, car je ne veux pas revivre le cauchemar du début.

    Bon courage à tous et bon rétablissement.
    Sandrine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sandrine, nous on est plus haut, je suis de Metz.

      Je commence à aller un peu mieux, enfin .....
      Bon je me suis étouffé une bonne fois la semaine dernière la nuit,mais ca va quand même bien mieux, je suis beaucoup moins fatigué que le 1 er mois.

      Je tousse encore et j'ai tjrs cette sensation désagréable dans la gorge mais franchement je me sens mieux :)

      Comment ca on peut l'attraper deux fois?!!! Ah non hein je ne resigne pas!!!
      ! Lol

      Je vois Francine que vous avez changé votre photo de profil, si je peux me permettre votre nouvelle coupe vous va très bien ;)
      A++ Renaud

      Supprimer
  55. Bonjour,
    JAi envoyé par mails le lien vers cet article sur la coqueluchevà deux organismes de santé, notamment faisant partie de la préfecture du Haut-Rhin qui m'a répondu ne pas pouvoir utiliser le lien !! Bla bla bla. C'est sans espoir !

    Merci Sandrine pour la "coupe" ... Et encore bon courage .....

    RépondreSupprimer
  56. bonsoir,

    Je tousse depuis le 18 août 2013 après 2 jours hyper fatiguée. J'ai des quintes de toux surtout quand je vais me coucher (ou au réveil) avec envie de vomir. c'est très désagréable. au début, mon médecin m'a prescrit des antibio pour une bronchite pendant une semaine. Cela n'a rien fait à part que je tousse plus qu'avant. Je retourne voir le médecin le lundi 26 août, prolongation des antibio... et prise de sang car possibilité d'une coqueluche. aujourd'hui le jeudi 29 août, j'ai fait ma prise de sang qui se révèle normale. Plus qu'à attendre les résultats du prélèvement nasal aux deux narines(envoyé à Paris, résultats sous 5 jours à domicile).

    Vu les symptômes (toux persistante, quinte de toux, chant "coq" la nuit, éventuellement de l'asthme 2 nuits de suite) écrits sur ce blog, j'ai la coqueluche.

    Merci pour vos commentaires...

    Sabrina de Vesoul (70)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour,
      contaminé peut-être vers le 20 août, (chez lez véto!! ?car je n'ai pas vu grand monde), toux avec blocage de l'inspiration de plusieurs dizaines de secondes;courses en dehors de la chambre pour éviter de réveiller mon épouse. Je vais voir le médecin le 26 . aprés traitement rhume, amoxiciline en 1ere semaine (aucun effet) et piqures ensuite à partir du 12 septembre d'un autre antibio, (rosephine et anti inflammatoire dans les fesses, ça fait mal. Petit effet de l'antiinflammatoire peut être (deux piqures, mais pour la bactérie, ce ne sont pas des antibiotiques les plus efficaces), traitement anti asthme, anti champignon, anti inflammatoire, anti reflux gastrique, anti tous seche, anti toux grasse car la toux passe par les deux) collutoires divers,, prise de sang pour allergie, (négatif) et autres habituels examens sanguins sur ordonnance et accessoirement coqueluche. 30 € non rembousés.
      Visite chez l'oto-rhyno le 16 : fibroscopie de la gorge, cataractes nasales de liquide dans l'arrière gorge me dit-il. Il me prescrit une radio des poumons (normale) et un scanner des sinus (pas fait car entre temps résultat de la prise de sang plus d'une semaine après;)
      : anticorps coqueluche à 430 au lieu de 20 à 100. Moi je n'ai plus de doute!
      §Depuis quelques jours plus de crise "impérative" et moins fréquentes mais toujour une gêne qui gratouille et se promène autour de la gorge et seul tousser permet de se dégager. Et dès qu'on tousse ça se transforme souvent en spasmes presque comme au plus fort de la maladie. Parfois un accés de picotement brutal qui fait tousser et coupe la voix. Genre toux nerveuse mais c'est celà qui est inquiétant car que faudra-t-il faire pour s'en débarasser) La nuit, la gorge sèche (je ronfle et l'oto-rhyno rève de me couper la luette (comme certains dentistes de poser des couronnes) et la toux fait pleurer, couler le nez et produit du mucus. pas plus d'une ou deux fois maintenant. Les nerfs semblent complètement hypersensibles suite aux toxines!?
      Autrement, entre deux ça va comme si de rien n'était. Fatigue supportable. Pas d'arrêt de travail, ni proposé, ni demandé... Combien de contaminés autout de moi, je n'ai pas de nouvelles pour le moment... En insistant, mon épouse a pu obtenir de son médecin de lui prescrire une revaccination.
      Oui, pour info j'ai 57 ans et je ne me doutais pas qu'on pouvait attrapper la coqueluche plus de trois fois dans la vie, l'immunité ne durant pas plus de 6 à 10 ans (et le reste du temps on ne croise pas le microbe je suppose)
      J'entends parler de 6 semaines d'évolution normale, mais aussi de toux des cents jours et d'autres séquelles de plusieurs années. J'éspère être dans le premier cas et je souhaite à tous aussi la fin de la maladie en six semaines (2 incubation, deux crise, deux convalescence, et...)

      Supprimer
  57. Bonjour Sabrina,
    Le prélèvement nasal ne détecte la coqueluche que durant la phase préliminaire, durant environ 8 jours. À ce moment-là on ne subit pas encore les arrêts respiratoires avec chant du coq. On ne fait que tousser. Les médecins n'ont donc pas vraiment les moyens de diagnostiquer la coqueluche , de là leur réticence. En plus lors des consultations on ne subit jamais de crises. Ce n'est malheureusement que la nuit et souvent sans témoins.
    Par contre attraper la coqueluche au bout de 3 ans qu'elle angoisse. Je n'y crois pas trop ... Enfin j'espère que non.
    Francine rédactrice du blog.

    RépondreSupprimer
  58. Bonjour
    je viens d'être arrêté. Je suis a plat et au boulot je suis une loque. c'est vraiment une étrange maladie. J'en suis au quatrième moi, début des symptômes en mai. J'ai plaisir à rien et j'ai toujours la gorge en feu sans parler du reflux gastro œsophagien à force de tousser. cette maladie s'installe lentement et part lentement, trop lentement!
    Avez vous du être arrêté aussi?
    Certes je tousse moins mais j'ai des brulures qui persistent dans les bronches. C'est long!!!! Je fais des aérosols de cortisone. Comme je tousse moins je dois être en bonne voie?
    Mes enfants et ma femme n'ont rien eu par chance....
    ahmed

    RépondreSupprimer
  59. bonjour francine et tout les lecteurs

    Tout d abord merci pour avoir créer ce blogue qui me soulage en quelque sorte...
    Malheureusement pour moi la coqueluche a été beaucoup plus dévastatrice dans ma vie et celle de toute ma famille...
    je vous raconte mon vécue de cette maudite maladie.

    mi juin douleur au niveau de la gorge comme une brulure la nuit comme le jour debut juillet j accouche d une magnifique petite fille.

    10 jrs apres toujours autant de picotement dans la gorge plus une toux mon medecin me prescrit de l amoxciline pendant 1 semaine 10 jrs apres rien ne passe les toux sont plus fréquente est grasse plus etoufffement je retourne chez le medecin qui me prescrit un autre antibiotique + un anti inflamatoire pour la gorge.

    ensuite c le tour de mon bébé de tousser je l emmene au urgence il me dise que c une rino rien de grave lavage de nez je leur explique au passage que je tousse depuis 2 semaine et je tousse devant eux rien de suspect pour eux 1 semaine apres je retourne au urgence dans une autre ville il me dise la meme chose!

    je par a l etranger pour les vaccance la je vai au urgence pour ma fille il la garde 1 semaine avec inhalation de serum salé plus antibiotique toujour pas d amelioration elle tousse de toute ses forces elle devient violette j ai peur je change d hôpital la le diagnostik tombe coqueluche la ossi il n on rien fait je sui rester 3 jrs ensuite j appel mon assurance et on me rapatrie avec ma fille dans un avion sanitaire direction hôpital robert debré ils ont éttait magnifique mais son cœur batait tros donc il l ont transferet a trousseau la ossi ils ont était magnifique ou la il l ont mit sous e.c.m.o ses rein ne fonctionner plus c une machine qui prend la place du cœur le temps de remettre tous en ordre son cœur battait a 270 elle était intuber ossi normale elle avait un poumon endommagé en faite la toxine de la maladie a attaqué ses organe vitaux en suite au bout de 3 jours il font un I.R.M et la il l at declare mort cerebrale donc on a dut l at débranchée elle est dcd fin aout c était une coqueluche maline.

    aujourd hui apres 2 mois et demi je tousse moin j ai fait un teste nasale il y a 2 semaine et j ai eut le resultat c negatif pas de trace de coqueluche j en peus plus et la c ma fille de 3 ans et demis qui tousse comme pour la coqueluche elle tousse depuis 1 mois j ai fais 2 hôpitaux en leur racontant mon histoire bien sur pour eux c impossible quelle at la coqueluche car elle est vacciner et il dise c une rino ou de l astme voila ma galére...
    Désolée pour les fautes...

    BON COURRAGE A TOUS...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On reste sans voix et on ne peut que te souhaiter une rapide atténuation de ta galère. Les petits bouts sont en effet en danger de mort devant la coqueluche.
      Il faut conseiller à tous les parents et futur parents de se vacciner et de faire vacciner les adultes qui vont être en contact avec des nourrissons avant que la vaccination de ces nouveaux nés (4 injections?) soit active. Il y a encore trop de médecins qui ne le font pas et on voit que beaucoup de maladies oubliées grace aux vaccinations reviennent à cause de l'oubli des rappels des adultes et même des adultes non vaccinnés. Même si tout médicament présente des risques il faut peser le rapport entre bénéfices et dangers pour soi et pour les autres. Attention à toutes ces maladies anciennes! La poliomyélite n'est pas éradiquée à coup sur non plus!
      Plein de courage et de force pour remonter la pente!

      Supprimer
  60. suite de ma galere au passage mon père de 83 ans et mon mari ainsi que moi meme avont la coqueluche...

    qui l as transmis a l autre?????...........

    wargot

    RépondreSupprimer
  61. Merci pour ces conseils que l'on devrait suivre à la lettre.
    Bon courage à tous
    Francine du blog

    RépondreSupprimer
  62. Je lis ces témoignages avec angoisse... Je ne tousse "que" depuis 9 jours, mais devant mes quintes de toux visiblement typiques (jour et nuit, même combat : peu d'accalmie, une heure tout au plus), ce sont mes collègues et mon entourage qui m'ont demandé si je n'avais pas la coqueluche. La radio est normale et l'examen est également normal... J'ai donc fait le test nasal vendredi dernier et commencé l'azithromycine. Je vomis souvent lors des quintes de toux, ce qui est très désagréable lorsque je conduis! Samedi, j'ai eu une quinte de toux qui m'a duré durant tout mon trajet en voiture, la moitié du tour du périphérique, soit 20 minutes... Epuisant et dangereux.
    Je suis persuadée que c'est une coqueluche : je ne suis pas vaccinée car j'ai eu la coqueluche à l'âge de 4 ans...J'en ai 56.
    J'attends donc les résultats du test, mais en attendant, je continue à travailler et à contaminer tout le monde. Sans compter que lors des quintes, je ne peux plus du tout parler pendant 10 minutes... C'est assez gênant dans mon travail...
    Je ne tiendrai pas à ce rythme longtemps... Je dois avoir 40 quintes par jour... J'ai l'impression que j'ai un truc qui colle à mes bronches et que je n'arrive jamais à décoller... Si j'expire, cela déclenche une quinte. Le moindre effort aussi (marche) ou parler ou rire...
    Rien ne marche : ni la ventoline, ni le néocodion.
    J'ai tenté la tisane au gingembre : pas d'effet.
    Et puis, c'est douloureux à la fin de tousser sans arrêt... J'ai des douleurs intercostales, dans la nuque, dans les poumons...
    Comment avez-vous fait pour tenir???? Je vais finir par me faire faire un arrêt de travail si cela continue...

    PS: j'ai vérifié, mes 3 enfants sont vaccinés!! Mon mari doit vérifier demain à la médecine du travail !
    Elsa

    RépondreSupprimer
  63. Bon courage Elsa, le seul médoc efficace c'est la patience désolé pour vous :(
    Je suis malade depuis mi-juillet, c'est beaucoup mieux maintenant mais je ne suis quand même pas au top.
    J'ai harcelé mon medecin et pourtant malgré tous les traitements qu'il m'a donné, rien ne m'a réellement soulagé. ....
    C'est long c'est dur mais c'est gérable.
    Faut juste rester tres calme, ne pas rire pas crier etc....
    Faut se dire qu'à des âges avancés ce n'est pas dangereux à la différence des nourrissons.
    Faut faire très attention en voiture par contre je me suis payé un mega trottoir en toussant, heureusement ce n'était que ça.
    Reno

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le coup du trottoir en voiture je connais aussi
      J en ai marre de tousser après troiss mois encore
      Catherine

      Supprimer
  64. Je lis et relis votre témoignage et ça me fait du bien.
    Je pense, et je ne peux que le penser, que nous avons ma fille et moi une coqueluche. Ma fille tousse en s'étouffant depuis bientôt 2 mois et moi depuis un peu plus d'un mois. Ma maman ayant eu la coqueluche dans son enfance m'a aussitôt dit :"Ta fille a la coqueluche".
    J'ai donc aussitôt consulté pour me faire confirmer la chose. Je ne me doutais pas de ce que j'allais vivre par la suite. Premier rendez-vous chez le médecin : "Non, c'est impossible que votre fille ait la coqueluche. Elle fait de l'asthme, nous allons la mettre sous Ventoline pour 5 jours". Ok, mais 5 jours après, rien ne va mieux. Ma fille vomissait après chaque quinte de toux, s'étouffait, ne dormait plus... Nous sommes allées voir un autre médecin. "Non, c'est impossible que votre fille ait la coqueluche. Elle a une rhyno larynguo machin truc... Antibiotiques, antitussifs, suppos....". Aucune amélioration. Je me suis mise alors à avoir les mêmes symptômes. Je suis allée voir un troisième médecin. "Non, c'est impossible que votre fille et vous ayez la coqueluche" : retraitement contre une supposée bronchite asthmatiforme : ventoline, corticoïdes, antibiotiques.... Et résultat, nous toussons toujours. Un peu moins, mais tout de même encore pas mal. Et 3 médecins différents m'ont refusé totalement de vérifier si je pouvais avoir raison (sous-entendu "et pas eux").
    Je suis lasse, et je me dis que plutôt que de retourner nous faire encore empoisonner, nous allons attendre que ça passe....

    RépondreSupprimer
  65. Je trouve incroyable le nombre de témoignages de ce blog sur la Coqueluche, ça fait du bien de les lire.
    Nous sommes dans l'Est, mes 3 enfants et moi même avons la coqueluche depuis 3 semaines.
    Elle fait des ravages dans le village.
    Vitamines C, sirop et tisane de coquelicot sans savoir si ça nous fait vraiment du bien.
    Je vais refaire le sirop à l'oignon.
    Mais apparemment c'est surtout de patience dont il faut s'armer.
    Je me dis que si les institutions ne réagissent pas c'est aux journalistes qu'il faut transmettre le lien de ce blog !
    Je suis fumeuse, j'ai réduit, mais pas arrêté, je me dis que ça doit pas faire bon ménage.
    Quelqu'un aurait un témoignage à ce sujet ?

    RépondreSupprimer
  66. Je veux rajouter un petit mot étant la rédactrice de cet article dans le blog et aussi pour`rassurer tous ceux qui sont confrontés à cette maladie.
    Depuis ma guérison (de la coqueluche) je n'ai jamais plus eu aucun refroidissement). Ni toux, ni angine, ni grippe etc etc. A croire que mon organisme a été immunisé ... Enfin ... je touche du bois.
    Serait-ce le bon côté de la chose ?
    L'idée de transmettre le lien de l'article à des journaux me paraît géniale. je vais le faire
    A tous bon courage`
    Francine

    RépondreSupprimer
  67. Bonjour,
    J'ai moi-même contracté la coqueluche ! Enfin aucun test ne le dit, mon médecin me l'a detecté.
    En fait il y a 2-3 semaines j'ai eu une angine qui s'est transformé en laryngite. Ca a duré 5 jours et ça c'est soigné tout seul.. mais j'ai de la toux depuis. Alors samedi dernier mon medecin m'a dit que j'avais soit la laryngite, la coqueluche ou une allergie. Il m'a dit que mon vaccin a été fait il y a 14 ans et que j'avais encore le temps. Donc on m'a traité pour une laryngite avec Solupred. Grosse erreur car j'ai eu un effet secondaire avec tachycardie et insomnie. Et jusqu'a jeudi j'étais très mal notamment avec la sensation de tachycardie. (On m'a diagnostiqué une tachycardie du au stress et à l'effort il y a quelques années). MAis voilà que jeudi soir, je n'avais pas faim, grosse nausée, fièvre, et tachycardie plus forte, en plus des quintes de tout. Impossible de dormir j'ai fini aux urgences. Ils n'ont pas pris la fièvre alors que je repetais que j'étais mal et que j'avais peut etre de la fièvre... Et au final ils se sont occupé que de ma tachycardie, on m'a dit que c'était du au stress (comme toujours on met ça sur le stress!!!) et le reste basta.... Hier un jeune médecin m'a pris en charge et m'a dit que c'était surement la coqueluche (ce que je soupçonnais). Et m'a dit que le vaccin c'était au moins tout les 10 ans et encore ! Lui la eu au bout de 7 ans. Bon il m'a pas fait de test et m'a dit que fallait être patience... ce que je ne suis pas! Je pense avoir les même symptômes que vous tous : nausées, quintes de toux, impression de ne pas respire entièrement, chatouillement dans la gorge. Et tachycardie que vous n'avez pas mais bon, vu que c'est plutôt angoissant c'est p'tet le stress... Je grelotte par contre, vous aussi ?
    J'aimerais bien avoir des conseils par contre. Je pense être au début de la maladie... car ça ne me reveille pas la nuit, et c'est plutôt gérable malgré les sensations angoissantes dans le thorax. Alalala... Je veux pas que se soit pire, c'est deja bien assez !!
    Je prends du Berocca pour la fatigue et des gellules à base de plantes contre l'anxiète, ainsi que de l'anti toussif en sirop mais bon..
    L'astuce aux oignons marche t-elle ?

    En tout cas merci pour ce blog !

    RépondreSupprimer
  68. Bonsoir
    Ma fille de 8 ans a contracté la coqueluche puis me l'a gentiment repassée.
    Nous sommes allées voir 4 fois notre médecin en 4 semaines sans que jamais il ne décèle quoi que ce soit , un ami radiologue a accepté de lui faire passer des radios sans l'avis de notre médecin , résultat : les bronches sont touchées !!! Il préconise un traitement antibios , je débarque sans prévenir chez notre médecin avec les radios et ma fille toussant jusqu'à vomir sur son parquet ...il nous entend toutes les deux toussées et accepte enfin le verdict : coqueluche auquel il n'avait pas pensé, nous ayant traiter pour des vers : toux = vermifuges oui oui !!!ppfffff bref elle a un traitement de 3 jours, légère amélioration et là de nouveau rechute on tousse jusqu'à vomir la nuit en journée !!! C'est épuisant cela fait plus de 5 semaines et nous n'en voyons pas le bout !!! Ma fille a continué d'aller à l'école puisqu'aucun diagnostic n'avait été posé !!!elle a dû contaminer toute sa classe :(
    Mon gros soucis c'est ma collègue , elle est enceinte et j'ai peur de la contaminer elle aussi ... Elle utilise le même téléphone que moi et le même ordinateur ...que dois-je faire pour elle ?!?!? Ps : ma fille et moi étions vaccinées depuis 2006 donc moins de 10 ans ...les labos se foutent bien de nous !!!! Bon courage à tous et toutes , pour ma part ce soir j'en manque ... Anna

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anna, courage et patience sont les meilleurs médocs pour cette maladie, ma coqueluche a débuté mi-juillet, elle a durée 3mois plein, et à l'heure actuelle quand je tousse c'est encore une toux bizarre mais bien plus gerable ( pas d'étouffement ni de douleur).
      Ce qu'il vous faut c'est de la patience, du calme et un moral d'acier, pour nous ca n'est pas dangereux juste tres désagréable.
      Vous êtes de quelle region?
      Bon courage et bon rétablissement à vous et votre fille.
      Reno

      Supprimer
  69. Bonjour à tous, (jeu de mot) A la mi-juillet 2013, j'ai toussé une bonne

    semaine non-stop 24h sur 24h, avec quelque répit de temps à autre. Bien

    entendu, je suis allé consulter mon médecin qui m'a diagnostiqué une

    pseudo-bronchite. Les étouffements ont commencés, en allant crescendo, la

    deuxième semaine.D'abord que la journée, ensuite la nuit aussi. Suite à

    excellent nuit(je blague)je consulte le remplaçant de mon toubib, qui me

    prescrit un autre traitement et me dit:
    " je ne vais vous faire un arret de travail parce que vous avez manquer d'un

    peu d'air la nuit! Pour moi, c'est psychosomatique".
    Deux jours plus tard, je suis retourné le voir(sur les conseils du médecin du

    travail, qui un quart d'heure aprés une quinte et un étouffement m'a pris la

    tension: 16.8) et là il m'a prescrit des aérosols.
    Toujours pas d'arret de travail.
    Malgré ça, rien ne changeait et m^eme ça empirait. Un matin, aprés mettre

    levé, j'ai passé une demie-heure sans qu'il se passe rien. MIRACLE me dis je.

    BEN NAN! J'ai toussé,toussé à me vider complétement les poumons.( comme d'hab)

    Je ne pouvais pas crier puisque je m'étouffais( comme d'hab). j'étais

    totalement paniqué car cela dura plus longtemps que les autres fois. J'ai tapé

    de toutes mes forces sur les placards de la cuisine pour que ma femme vienne à

    mon secours. Aussitot elle a accourue et a vu que j'avais une crise. Tout

    doucement, elle m'a fait me calmer et j'ai pus inspirer un tout petit filet

    d'air salvateur par le nez. Il m'a fallut vingt bonnes minutes pour récuperer

    tellement ça m'avait secouer. Sans rire, j'ai cru que j'allais crever."La

    prochaine fois, tu appelles les pompiers direct parce que je ne tiendrais pas

    le coup!

    Sur ce, nous avons décidés d'aller voir un ami médecin, que je surnomme

    "Docteur HOUSE", car trés bon en diagnostiques et qui rembarre vite fait ses

    patients. Il nous reçoit, constate ma bonne mine et ma voix de stentor.

    Je lui fais le récit des évènements et là il me dit:"Bon! j'ai assez

    d'éléments!Je pense que tu as la coqueluche! Mais tu vas faire des analyses et

    surtout tu arr^etes les aerosols et toutes les conneries. Quand on a la

    coqueluche et rien que la coqueluche, il faut à tout pris éviter les

    traitements qui font expectorer( aerosols, fluidifiants bronchiques et autres)

    car çà provoque la toux, et par conséquent, les étouffements. Je te donne un

    traitement avec des antibios appropriés et du PADERIL pour éviter de trop

    tousser tant que la bacterie n'est pas éliminer".
    J'étais trés étonné car la coqueluche je l'ai eue à 6 ans, mais il m'a dit que

    les anti-coprs ne sont pas éternels et que lui aussi, 10 ans auparavant, a été

    dans le m^eme cas. Par contre, il m'a dit que la toux pouvait durer longtemps.

    il a eu raison sur toute la ligne.
    A l'heure actuelle je tousse encore un peu.

    Je donne juste deux conseils quand on est en période avec étouffements:

    prévenir tout son entourage de sa la maladie,( m^eme quand on ne sait pas que

    c'est la coqueluche) et EVITER DE SE RETROUVER SEUL EN TOUTES CIRCONSTANCES. Je

    sais ça parait idiot mais prévenez aussi quand vous allez aux toilettes.( du

    vécu)

    MERCI POUR LE BLOG.

    TRES BONNE SANTE A TOUSSE ( lol).


    RépondreSupprimer
  70. Chère madame,
    Je vous félicite de cet excellent "article" que je viens de lire en naviguant sur internet... à la recherche de témoignages et de "remèdes" pour soulager cette toux terrible. Je tousse depuis le 28 décembre! J' habite en Espagne. J'ai dû voir le médecin plusieurs fois de suite, en urgence notamment et aprés avoir ingurgité deux types d'antibiotiques différents, des tonnes de sirop antitoussifs... puis finalement des corticoïdes pendant 10 jours... J'ai fini par "souffler" le diagnostique à mon médecin... dubitatif. Aprés vérification auprés d'un collègue pédiatre il a fini par me donner un troisième antibiotique! Vous dites trés justement "Et si certains patients aboutissent au diagnostic par eux-même avec l'aide d'un site comme celui-ci, le diagnostic est ensuite souvent rejeté par leur médecin". C'est exactement ce que je viens de vivre. Sur internet j'ai découvert que la vitamine C est un allié sûr. Les médecins européens n'ont pas l'air du tout "à la page" mais cela va changer: la coqueluche est en pleine récrudescence... Il peuvent toujours aller consulter les sites internet des autorités sanitaires des pays latinoaméricains: là-bas les médecins sont préparés!!!
    En attendant je prends mon mal en patience!

    Cécile

    RépondreSupprimer
  71. http://expovaccins.over-blog.com/article-vitamine-c-extremement-indiquee-en-cas-de-coqueluche-118193325.html

    Trés interessant, bonne coqueluche à tous!

    Cécile

    RépondreSupprimer
  72. Bonjour
    J'ai aussi très probablement la coqueluche. J'ai passé une radio puis un scanner, il y a du mucus en bas des poumons et une petite tache blanche au scanner (tout ça aux urgences car je pouvais plus respirer). Ca fait 6 semaines que cela dure mais ça va mieux. Le pneumologue voudrait que je repasse au scanner dans 1 moi et demis. Bof bof la il pousse un peu. En lisant ce poste j'ai exactement tous vos symptômes.
    En avion il faut monter à plus de 3500m et rester 50 mn et comme j'ai fait un infarctus cela m'est interdit.
    Mais savez-vous pourquoi les médecins ne veulent pas dire que c'est la coqueluche ?. Simplement par-ce- qu'il faut faire une déclaration aux autorités sanitaires et les papiers ils en ont raz le bol c'est simple.
    Bernard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je tousse depuis mi janvier 2014 environ , 3 traitements antibio .. anti inflammatoire .. remèdes de grands mères , nous sommes mi mars , je tousse beaucoup moins et mon medecin a largement réfuté l'hypothèse de la coqueluche !! mais j'ai donné cette terrible maladie à mon mari : lui c'est encore pire , refus de dépistage du medecin , quintes de toux TRES sévèreset asphyxiantes qui l'ont conduit à perdre connaissance à 4 reprises , il est tombé net et s'est ouvert le front , c'est tres impressionnant . Radio des poumons :rien ; RDV cardio : rien (117€a consultation !!) alors qu'un simple test sanguin aurait été plus pertinent ???!!
      Le protocole exige un dépistage progressif en matière de soins me semble-t-il ? du plus basique au plus poussé ... Déni total du médecin , appelez le 15 si ça vous arrive encore !!! Merci on y avait pas pensé ;
      Quoiqu'il en soit , les crises sont moins graves , ca fait 5 semaines pour lui , moi je vois tout juste le bout du tunnel
      Je commence à croire aussi qu'il y a quelque chose qui les dérange dans cette affaire ? mais quoi ? je suis à 2 doigts de porter plainte contre son medecin ; en plus tous ceci a créée des tensions dans notre couple car il refuse de retourner chez le medecin ou d'en voir un autre ... bref tout le monde subit ses quintes à la maison (lui le premier)
      Voilà notre histoire .....

      Supprimer
  73. Bonjour, je reviens vers ce site qui m'a beaucoup aidé à l'époque. Concernant les crises d'asphyxie/apnée qui peuvent plutôt être terrifiantes, il suffit (même si cela nous semble contradictoire sur le moment) de souffler doucement par la bouche pendant les crises. En effet, mon médecin m'a expliqué que même si l'on a l'impression de manquer d'air, il s'agit en réalité d'un surplus d'air que nous devons renvoyer avant de pouvoir respirer à nouveau. Effet garantie! De plus, concernant les crises de toux, prenez 1 sachet de Chlorure de magnésium (1€ environ en pharmacie) à diluer dans 1L d'eau, se gargariser avec plusieurs fois par jour notamment avant de se coucher et l'on revit enfin! Bon courage à tous

    RépondreSupprimer
  74. Bonjour, je me retrouve bien dans tous vos commentaires. J'ai moi aussi la coqueluche à 57 ans et je confirme que c'est réellement éprouvant. J'appréhende ces quintes de toux qui vous laissent dans un état d'asphyxie pitoyable.....
    Perso je vais tenter le "vol coqueluche" très prochainement, je verrai bien ce que çà donne, au pire, je vais découvrir de beaux paysages ; j'espère ne pas trop miser sur des bienfaits et repartir ravie mais....
    Je viens de relever plusieurs de vos astuces et je vais en faire bon usage. Les grosses fatigues qui sont évoquées, je les vis aussi et cela fait trois semaines que je suis arrêtée (encore 2 semaines mais je crains que çà ne soit encore trop juste....)
    Bon courage à tous ceux et celles qui en souffrent et qui comme moi, prennent leur mal en patience...

    RépondreSupprimer
  75. Bonjour,
    Cela fait maintenant plusieurs années que je fais des toux chroniques et maux de gorges en tous genres...épuisant...mon conjoint est inquiet de me voir tousser par moment...quand je suis stressée, mes toux me reprennent et ne s estompent que quelques jours plus tard..je ne tousse pas la nuit en revanche...
    J'ai consulté un médecin qui m'a fait faire un test sérologie et à vrai dire, pour moi c'est incompréhensible...j'attends donc le commentaire du médecin en question...j'ai également fait une radio des poumons..on y voit de très légères tâches avec comme des "serpentins" très atténués qui apparaissent...je suppose que vous connaissez très bien cette sensation de stress à cause du "flou" qui envahit l'esprit. Enfin le médecin m'a convoqué d'urgence....JE STRESSE et ne peux m'empecher de cogiter...allergies ? coqueluche ? staphylocoque doré ? (j'en ai eu un il y a quelques mois, et apparemment cela faisait un certain temps que je le trainais sans le savoir)...bref...j'espère qu'il va trouver et que je vais pouvoir dormir sur mes deux oreilles..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être des ascaris, des vers ronds parasites ? Ils se développent dans les poumons puis migrent dans le système digestif via la gorge.

      Supprimer
  76. Le résultat d'analyses du labo de l'hôpital vient d'arriver : coqueluche. Mais c'est bien parce que j'ai insisté pour qu'on fasse le test ! Après ma fille, mon mari s'était mis à tousser sans arrêt, avec étouffement et vomissements. Pour ma fille, le généraliste avait conclu à une bronchite, avec prescription d'antibios qui avaient amélioré sa toux, sans la stopper totalement. Pour mon mari comme pour elle, la coqueluche était très peu probable d'après lui... Mon mari avait vu une pneumologue ("coqueluche exclue, inutile de tester !"), et un ORL, sans trop de résultat... Tests sanguins normaux, pas de signes d'allergie, radio pulmonaire pas significative non plus... Cause probable : reflux. Jusqu'à cette crise avec spasme laryngé qui lui a fait vraiment peur et l'a mené à l'hôpital... J'ai juste suggéré sans trop insister "finalement, la seule chose qui n'ait pas été testée, c'est la coqueluche ! Et comme ma fille a eu exactement la même chose, c'est un peu bizarre quand même..." Alors sans y croire ils ont ajouté la coqueluche aux tests...

    Donc, prescription d'antibios... Mais ce qui est curieux, c'est qu'il tousse ainsi presque chaque hiver, et seulement l'hiver... Mais la coqueluche est une maladie très peu immunisante à ce qu'il paraît, alors...

    Une autre de mes filles a fait une coqueluche vers 18 mois. Elle a longtemps toussé, de manière très typique, nuit et jour, puis cela s'est calmé peu à peu. Elle n'a pas eu de traitement, le toubib n'ayant pas détecté la coqueluche (j'ai demandé un test d'anticorps quelques temps après, pour vérifier, test qui s'est révélé positif alors qu'elle n'avait pas été vaccinée.).

    L'immunité par la maladie durant guère plus dune année ou deux, qu'en est-il du vaccin ? Comment pourrait-il être plus efficace et durable que la maladie ?

    RépondreSupprimer
  77. Merci pour ce forum qui me rassure un peu, malgré tout ! Coqueluche en décembre 2013 avec les toux nocturnes déjà décrites dans leurs grandes horreurs pendant environ 6 semaines, plus calmes ensuite ! dormir assise ce n'est pas top. Petits soucis dus à cette toux (fuites urinaires, déplacement des côtes, douleurs musculaires et du dos, mal de partout quoi !). En février 2014, je tousse encore mais plus de quintes. Et.. euh ... honte à moi, je suis fumeuse, alors ....
    Mais, en mars 2014 rebelote : coup de froid et mêmes symptômes que la coqueluche en un peu moins pire. Le médecin m'a donné un médicament pour asthmatiques qui m'a soulagée, mais un mois après, rechute ! Cette fois elle a rajouté un antihistaminique, ça va beaucoup mieux même si une toux grasse persiste mais qui d'après le médecin ne vient pas de mes bronches ni poumons. (j'avais fait une radio en mars, rien d'anormal). Mais je me suis à nouveau déplacé les côtes, vais donc retourner chez l'osthéo Et confirmation : suite à la coqueluche, chaque petite rhinite ou trachéite prend la forme de la coqueluche et ce, pendant plusieurs mois (et dans mon cas de fumeuse bien sur c'est pire). Alors courage à ceux et celles qui "démarre" leur coqueluche, ce n'est pas anormal que cela dure.
    Pour info j'avais fait le test de moi-même puisque mon mari avait la coqueluche (le vilain c'est lui qui me l'a donnée ! mais comme il ne fume pas ça été plus court mais lui aussi a une "rechute" depuis 15 jours), payé 45 euros. De toute façon ordonnance ou pas, ce n'est pas remboursé par la sécu.
    Et info de plus : j'ai eu la coqueluche à 6 mois (j'ai 50 ans maintenant) et comme tout le monde le sait maintenant ce n'est pas immunisant à vie (même si mon médecin croyait que si quand on l'avait eue ! Bonjour les infos ....)

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

Chargement...

Articles au hasard

Blogger
UniversFrancais: Le moteur de recherche pour la France