samedi

Noël aux enchères à Obernai (Bas-Rhin en Alsace) et l'histoire du sapin de Noël





C'est en effet chaque année le 5 décembre qu'une ancienne tradition renait dans la ville d'Obernai : celle de la vente aux enchères des branches de sapin de Noël, sur la place du marché.

Au début du siècle, le Cercle Aloysia organisait une matinée récréative le jour de Noël.

Tout commençait par une pièce de théâtre. Puis on coupait les branches chargées de cadeaux d'un sapin. Chacune d'elles était livrée aux enchères. Le produit de la vente permettait de soutenir les activités des jeunes de l'époque.

===============================================================================


Le Sapin de Noël
(extrait de Noël, l'Avent et Après ... Editions Ronald Hirlé, 3, rue St Aloïse, 67100 Strasbourg)

"Mon beau sapin, roi des forêts, que j'aime ta verdure"

Depuis fort longtemps à l'approche de Noël les paysans se rendaient dans la forêt pour y couper des branches d'abord, mais aussi bientôt des arbres. Nous en trouvons mention dès le XIIIe siècle dans la chronique de la ville libre d'Obernai.

Pendant tout le Moyen-Age, on préparait la célébration de la naissance du Christ en représentant la veille de Noël, devant les églises, le mystère du Paradis qui raconte l'histoire de la Création, d'Adam et Eve, et comment ils ont été chassés du Paradis terrestre.

Au centre de ces jeux, l'arbre de la Connaissance du Bien et du Mal était figuré par un sapin, choisi en raison de sa verdure, auquel on accrochait des pommes pour en faire l'arbre du paradis. Mais en raison de leur exubérance, les mystères avaient été interdits.

Pour ne pas renoncer à une célébration à laquelle la population est très attachée, on transporte alors l'arbre dans les salles de réunion des corporations. Aux pommes symboles de la chute, s'ajoutent des hosties, symboles de vie nouvelle.  

L'arbre de Noël n'est pas loin.

A  la fin du XVIe siècle, il apparaît dans tout son sens, déjà paré de fils d'or et de roses de papier multicolores, avec ses friandises pour la joie des enfants.
Les noix dorées et argentées et toutes sortes de sucreries et de massepains s'accrochent aux branches. Des sortes de petites gaufrettes dites "oublies" ont remplacé les hosties. Puis on se met à confectionner de petits gâteaux ronds qui deviendront nos "bredele"

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Articles au hasard

Blogger
UniversFrancais: Le moteur de recherche pour la France