dimanche

Les rites de l'Avent "Noël, l'Avent et après.... " St André - Ste Barbe ...



Ce dimanche marque le début de l'Avent : L'Avent ouvre l'année liturgique et inaugure d'emblée les festivités qui marquent  la célébration de Noël !

C'est aussi à cette époque que l'on commence à décorer les rues et les places de guirlandes, de lumières et de sapins de Noël. Chez soi, on allume une bougie pour chaque dimanche de l'Avent, quatre lumières brûlent dans le chandelier à quatre branches réservé à la période de l'Avent.

Le calendrier de l'"Avent" est une autre manière de compter les jours qui séparent de Noël : c'est un tableau de carton qu'on accroche au mur pour y ouvrir chaque jour un nouveau volet jusqu'à la veille de Noël. Ces calendriers ont fait leur apparition vers les années trente et ont acquis depuis une extraordinaire popularité.

Le 30 novembre : la Saint André : la nuit des filles à marier

Le 30 novembre marquant le début du cycle de Noël, la Saint André constitue souvent au hasard du calendrier, le premier jour de l'Avent. Jusqu'à la révolution industrielle, dans les campagnes parfaitement structurées et hiérarchisées, la Saint André revêt une importance capitale pour les jeunes filles, essentiellement les servantes. Elles viennent d'être engagées dans les "foires aux servantes" en même temps que les ouvriers agricoles ; elles sont assurées d'un toit, d'un salaire jusqu'à la prochaine Saint-Martin (11 novembre) ; elles peuvent maintenant songer à l'amour et au mariage et cherchent à déterminer leur avenir et le visage de leur futur époux. C'est essentiellement durant la nuit de la Saint André, patron des jeunes filles, que se déroulent des rites où recours au hasard et magie sont de rigueur. Elles jettent dans l'eau froide du plomb ou de la cire fondue et examinent les formes obtenues ; elles guettent les cris des volailles pour les interpréter ; elles lancent devant elles des chaussures ou des épluchures de pommes, etc ...

Le 4 décembre : les fleurs de cerisier de la Sainte Barbe

Le 4 décembre, jour de la Sainte Barbe, une coutume ancestrale veut que l'on coupe des branches de cerisier et qu'on les mette dans un vase rempli d'eau. Si les bourgeons éclosent le jour de Noël, cela présage un printemps précoce, de la chance en amour et de la fertilité.
 Extraits de "Noël, l'Avent et après ... - Catherine Baillaud, Georges Foessel, Roland Oberlé, Tomi Ungerer - Editions Ronald Hirlé, 3, rue St Aloïse à Strasbourg.

Ces coutumes sont avérées en Alsace et dans tous les pays d'Europe occidentale et centrale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Articles au hasard

Blogger
UniversFrancais: Le moteur de recherche pour la France