vendredi

"Freiburg baroque" Johann Christian Wentzinger et son temps au "Augustinermuseum" de Fribourg


C'est sous quelques timides flocons de neige que nous avons pris la route ce matin  vers Fribourg en Brisgau, où nous y avons visité le Musée des Augustin situé dans l'église de l'ancien couvent des Augustins.

Exposition "Fribourg Baroque" rendant hommage au peintre Johann Christian Wentzinger né le 10 décembre il y a 300 ans qui a étudié à Rome et à Paris, et qui a ensuite choisi de vivre dans le Rhin supérieur.

Le "nouveau" Musée des Augustins présente sa collection d'art renommée du Moyen Age à la peinture baroque du 19e siècle.
L'architecte Christoph Mäckler (architecte et auteur allemand, Francfort-sur-le-Main) a transformé l'ancienne église du monastère en un  musée exceptionnel et moderne qui permet une incomparable et riche approche des oeuvres exposées.
L'accent est mis sur les figures de pierre et vitraux d'origine de la Cathédrale de Fribourg, sculptures médiévales en bois, peintures de chevalet, entre autres de Matthias Grünewald, Lucas Cranach et Hans Baldung Grien.
Parmi ses trésors, on compte un volet du retable de Grünewald représentant le miracle de sainte Marie-des-Neiges (1519) ainsi qu’un impressionnant crucifix du 14e s. (Adelhauser Kreuz).
Hans Baldung Grien (Vierge à l'enfant endormi) 1520

Dans la salle de l'ancien choeur les oeuvres du baroque font leur plus bel effet. Le grenier abrite des peintures du 19e siècle.
Au sous-sol, dans une lumière glauque d’aquarium, émerge un saisissant ensemble de sculptures de grès : chimères, gargouilles et péchés capitaux qui proviennent de la cathédrale.

Les intempéries ont causé des dommages considérables aux sculptures de grès extérieures de la cathédrale. C'est pourquoi une grande partie d'entre elles ont été mises en sécurité et remplacées par des copies. Depuis 1968, l'Augustinermuseum accueille principalement des sculptures provenant de la flèche : les comtes de Fribourg (vers 1270), le couronnement de la vierge (vers 1280), les gargouilles (vers 1300/100) et cinq des prophètes (vers 1320/30).
Cinq autres prophètes qui avaient été mis en milieu sûr plus tard et étaient beaucoup plus endommagées ont été confiés au musée en 2007, quatre d'entre eux avec leurs socles d'origine. C'est ainsi qu'il est possible au Musée de présenter la série complète des statues.
Voir l'album-photos de la visite en cliquant ici
Et voici un article très intéressant sur le sujet que vous trouverez en cliquant ici

Et ...    ce n'est que le début. Dans les prochaines années de nouveaux espaces d'expositions vont être créés (collections graphiques, culturelles et historiques ...)  à suivre ...

Je reviendrai au Musée des Augustin à Fribourg dont la nouvelle 'architecture m'a laissée pantoise !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Articles au hasard

Blogger
UniversFrancais: Le moteur de recherche pour la France