mercredi

Sortie de crise et suite


Pierre D. rappelle la conférence de janvier 2009 au cours de laquelle Maître Cahn nous avait instruits du rôle des subprimes dans la genèse de la grave crise que nous traversons (rétrospective de la conférence ici) et donne la parole au conférencier.
Après un rapide exposé sur les origines de la crise, Maître Cahn nous fait part de réflexions qu'il ne fait que transmettre ... : que s'est-il passé depuis un an ? pas grand'chose ... on a l'impression que ça va mieux : pas vrai ... - absence de la presse - chiffres catastrophiques 8% du PIB (3 % toléré) - 1500 milliards de dette - insuffisance de production .... les pouvoirs politiques en Europe ont perdu tout contrôle ...
Maître Cahn se réfère à Daniel Cohen, professeur d'économie à l'École normale supérieure, qui dans son nouveau livre "la prospérité du vice. une introduction (inquiète) à l'économie" constate l'occidentalisation irréversible du monde.

""Il n'est pas vrai que la croissance économique moderne soit facteur de pacification et d'adoucissement des mœurs. Depuis qu'on est entré dans la croissance économique moderne, on a tendu vers l'apocalypse, le suicide collectif des deux guerres mondiales. Pas davantage d'Allemagne du Kaiser ne s'est pacifiée alors qu'elle s'industrialisait, pas davantage on ne doit penser que la Chine va se pacifier au motif qu'elle s'industrialise. ""
( Extrait d'une Interview du 4/09/2009 - clic)

Maître Cahn condamne la société de consommation, déplore les salaires trop bas, et constate le dérèglement de la société depuis 1968 entraîné par les slogans "changer la vie, le plaisir à tout prix, consommer" déplore les pubs mensongères et outrageuses, la société de consommations qui crée inévitablement de l'argent fictif .... la course effrenée aux résultats financiers (celui qui gagne le plus) ....

Suite à la crise financière la crise sociale (grèves, guerre civile ...) peut-elle être évitée ?
Solution ? favoriser l'information et la formation des gens à la non-consommation, freiner la consommation, baisser le train de vie .... voir l'aspect humain - le capital immatériel des entreprises - les compétences des gens ....
Maître Cahn termine sa conférence en souhaitant la prise de conscience des gouvernements et de chacun d'entre nous.

Optimisme mais vaste programme ....

Nota : Au cours de la conférence Maître Cahn s'est référé à Luc Ferry, philosophe et ancien Ministre de l'Education Nationale.
""La crise que nous traversons n'est pas seulement économique et financière.
C'est une crise du sens de la vie commune dans des sociétés dont le seul horizon ne peut plus être celui de la consommation. Les réponses qu'on doit y apporter ne peuvent donc pas être seulement techniques. Il faut aussi penser en termes de civilisation. Et il est urgent de renforcer l'équité sociale, mais aussi les solidarités réelles, au sein de la famille, entre les générations, dans l'entreprise.
Car ce sont elles et elles seules qui donnent aujourd'hui une signification à l'existence quotidienne. C'est dans cette perspective que le Conseil d'analyse de la société formule ici des propositions concrètes qui s'articulent à une analyse de fond de la situation présente. Luc Ferry a rédigé ce rapport à la demande du Premier ministre François Fillon, suite à la mission de réflexion confiée par celui-ci aux membres du Conseil d'analyse de la société.""
Luc FERRY "face çà la crise" la vidéo ici

Me voilà bien sérieuse, mais comment rester impassible devant ces perspectives catastrophiques ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Articles au hasard

Blogger
UniversFrancais: Le moteur de recherche pour la France