dimanche

Au Musée Würth à Erstein (France)


C'est au Musée Würth à Erstein que l'intellect a repris ses droits.
Trois journées consécutives de "débauches gastronomiques", me poussaient à faire une trêve et ma préoccupation fût aujourd'hui de nourrir mon esprit.

Le Musée Würth à Erstein - France :
"" Une architecture au service d’une ambition


La décision d’implanter un musée au cœur même de la zone industrielle d’Erstein constitue un nouveau défi qui s’inscrit naturellement dans la philosophie du groupe.
Aux abords du siège social de Würth France, impressionnant bâtiment réalisé en 1997, se dresse désormais un édifice de béton brut et de verre : le Musée Würth France Erstein. En sollicitant les architectes de renom Jacques et Clément Vergély pour la conception du projet, l’entreprise réaffirme son engagement en faveur de l’architecture contemporaine.
La vocation du Musée Würth France Erstein consiste tant à développer une politique de sensibilisation auprès de tous les collaborateurs qu’à assurer la diffusion de la collection sur le territoire français. Au fur et à mesure des expositions, les différents aspects de la collection sont dévoilés au public par le biais d’expositions temporaires (thématiques ou monographiques) présentées dans trois salles d’une surface totale de 800 m².....

Je n'ai pas été déçue de ma sortie intellectuelle!



L'exposition temporaire (clic) "L'Ombre des Mots" m'a fait découvrir deux artistes d'abord connus pour leurs travaux littéraires (tous deux Prix Nobel de Littérature) mais qui revendiquent chacun une pratique picturale. Cette peinture a toujours été intimement liée à leur plume.

Günter Grass est né le 16 octobre 1927 à Danzig, vit et travaille à Lübeck (Auteur entre autres du célèbre "Tambour" paru en 1959 : adaptation cinématographique en 1979).
J'ai notamment retenu sa série d'aquarelles représentant des évènements très divers de l'histoire ainsi que le thème "Tirer la langue"qui constitue un triple reportage autobiographique avec un cycle d'une soixantaine de dessins, un journal en prose et un poème. Günter Grass part se confronter à la misère, la surpopulation et la pollution des bidonvilles de Calcultta. Il se retrouve ainsi face à un sujet qui lui est cher : la discrimination sociale. Il consigne en notes et en croquis ses impressions et ses visions de la ville dans des carnets de voyage. Les lignes sinueuses et tourmentées des dessins traduisent tout à la fois l'état de nervosité, d'effroi et de fascination de l'écrivain ……
Quelques photos des oeuvres de Günter Grass (clic)
Info : Günter Grass et la STASI (clic)

Gao Xingjian né le 4 janvier 1940 à Gangzhou en Chine (vit et travaille à Paris) m'a séduite par son superbe travail à l'encre sur toile.
"L'art contemporain occidental a oublié que la subtilité de la vision de l'art vient de la lumière et que sans la lumière, point d'âme.
J'utilise le noir, le gris ou le blanc, mais le résultat n'est jamais vraiment noir grâce à la lumière. La lumière est l'âme de l'encre".

Quelques photos des oeuvres de Bao Xingjian (clic)

Magnifique exposition ... à voir et à revoir


P.S. : Le 7 mars nous avons rencontré Günter GRASS



L'homme d'un siècle

Grand par la taille et la notoriété, les épaules à peine voûtées à plus de 82 ans, un Günter Grass gaillard a rencontré ses lecteurs au musée Würth d'Erstein. Plusieurs centaines de personnes venues des deux rives du Rhin l'y attendaient.

D.N. d'Alsace du Mardi 9 mars 2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Articles au hasard

Blogger
UniversFrancais: Le moteur de recherche pour la France